AccueilArchive

Pour Mark Zuckerberg, la télépathie, c’est pour demain

Publié le

par Aline Cantos

Pour Mark Zuckerberg, la télépathie, c’est pour demain

En quête de l’ultime intelligence artificielle

Ne cachant pas son intérêt pour le cerveau humain, Zuckerberg a développé ses intentions et sa curiosité lors de la même session :

Je suis très intéressé par les questions concernant les gens. Qu’est-ce qui va nous permettre de vivre pour toujours ? Comment traite-t-on toutes les maladies ? Comment marche le cerveau ? Comment marche l’apprentissage et comment peut-on faire en sorte de rendre l’humain capable d’apprendre un million de fois plus ?

Autant de questions qui trahissent sa fascination pour l’intelligence artificielle. Cependant, si Zuckerberg fait preuve d’un acharnement à la tâche, il n’est pas le seul sur l’affaire. Déjà en 2007, l’un des géants de l’industrie américaine avait commencé à s’intéresser à la télépathie.
À cette époque Microsoft, la firme fondée par Bill Gates, avait déjà commencé à lire le cerveau humain. A travers la captation de l’activité électrique du cerveau, un dispositif pourrait lire l’état mental du cobaye. Une découverte de taille qui a d’ores et déjà été brevetée par la société.

À voir aussi sur Konbini :