Emmanuel Macron, star de fictions érotiques sur Internet

Emmanuel Macron, star de fictions érotiques sur Internet

photo de profil

Par Virginie Cresci

Publié le

Coup de foudre avec JLM lors du grand débat

Dans Juste un jeu, Emmanuel Macron ne peut détourner son regard de Jean-Luc Mélenchon. L’auteur dit s’être “inspiré des regards de Macron pendant le débat”.

À voir aussi sur Konbini

“C’était là que les taquineries avaient débuté, si discrètes qu’il avait d’abord pensé les avoir imaginées, pour finalement qu’elles deviennent plus un flirt qu’autre chose. Quelque part dans leurs discussions, son aîné avait indubitablement décelé l’attirance qu’il avait à son égard. Ça le rendait fou, cette manière qu’il avait d’agir si normalement devant tout le monde tout en échangeant par messages des sous-entendus qui n’avaient rien d’entendable. […]
Alors, presque une demi-heure après la fin de l’émission, il restait dissimulé dans sa loge, lâchement, ne voulant pas voir sa femme, pas maintenant, pas comme ça. Il se savait futile, mais il avait besoin de mettre ses idées au clair, de comprendre ce qui venait d’arriver aussi. Il devait se concentrer, bloquer ces images, juste se concentrer… Il avait la tête dans les mains et les yeux clos quand son téléphone vibra. C’était lui, ça ne pouvait être que lui… Il saisit son iPhone d’un geste tremblant, le cœur serré.
‘Hôtel de Vendôme, chambre 108 – JML'”

Scène d’amour avec Manuel Valls

Dans L’Alliance, l’ancien Premier ministre ne cache pas son envie de travailler avec le nouveau président de la République. Au fur et à mesure du texte, on comprend mieux pourquoi…

“Brusquement, Manuel Valls fut tiré de ses songes par une main agrippant sa cravate, et l’attirant irrésistiblement en avant. Des lèvres chaudes vinrent se poser contre les siennes, il ne comprenait pas ce qui arrivait. Avait-il oublié de se réveiller lorsqu’il s’était endormi hier soir ? Était-il allé trop loin dans ses rêves éveillés ? Où était passée cette discussion sur Benoît ? Une main vint se poser contre sa joue, une main définitivement réelle et douce. Il hésita. Que faisait-il ? Ce contact était terriblement agréable. Il en voulait plus.
Il répondit au baiser. Il n’y avait rien de plus gratifiant que la sensation de sa langue valsant avec la sienne. Emmanuel lui mordit la lèvre en grognant. Il caressa sa taille. Manuel passa ses doigts dans les cheveux gominés de son homologue. Il le décoiffa, il en avait bien besoin. Ce baiser avait un goût d’impatience désespérée. La bouche du jeune prodige était chaude sur la sienne. Sa peau sentait l’écume et le café. Il sentit son cœur se briser lorsque son collègue mit fin au contact, traçant tout de même du bout de la langue le contour de ses propres lèvres.”

Manuel Valls, le Catalan amoureux

Dans la fanfic Heureux Désespoir, Manuel Valls tombe éperdument amoureux d’Emmanuel Macron, d’où son obstination à vouloir travailler avec lui.

“Il se pencha et, doucement, serra le Catalan dans ses bras. Et cette étreinte valait tous les mots du monde ; il lui murmurait affectueusement des encouragements, tout en caressant le torse et les épaules de celui qui occupait ses pensées depuis trois ans. ‘Ça va aller, Manuel. On va affronter ça ensemble, ils ne peuvent rien contre nous, à deux nous sommes invincibles…’
Il continua ainsi pendant une vingtaine de minutes, qui lui semblèrent être les plus longues de sa vie. Il enlaçait inlassablement son amant, tout en le rassurant. Il ne l’avait jamais vu aussi bas, aussi déprimé et noyé dans ses ennuis. Il ne l’avait jamais vu pleurer auparavant, d’ailleurs, et le voir ainsi à terre lui fit un choc à son entrée dans la pièce vingt minutes plus tôt. Et c’est au milieu d’un ‘Je t’aime farouchement, mon amour’ que le Catalan réagit enfin.”

Benoît Hamon fait battre son cœur

Dans En marche, le cœur battant, Emmanuel Macron tombe amoureux de Benoît Hamon.

“Et soudainement, les gestes lui parurent plus évidents que les mots. Il n’avait fait que se rapprocher, et il se pencha, embrassa très légèrement l’autre. À peine remis de sa courte surprise, Benoît embrassa aussitôt l’autre à son tour. Emmanuel s’écarta de lui un instant, et lui murmura à l’oreille, comme un secret, ce qui était désormais une évidence : ‘Je l’ai fait pour toi, parce que je t’aime.’
L’autre ne répondit pas. Il n’avait pas besoin. Après cela, dans un retournement de situation qui bouleversa les médias, et qui s’ensuivit d’un nombre impressionnant d’interrogations sur les raisons qui avaient pu motiver cette action, et sur les choses qu’on avait pu promettre pour y parvenir, Emmanuel abandonna sa candidature à la présidentielle, en conseillant à ses électeurs de voter pour son ancien adversaire, Benoît Hamon. Grâce aux voix de ces électeurs, ce dernier fut élu président de la République Française, et Emmanuel Macron fut placé peu de temps après, dans son gouvernement. Ensemble, ils réglèrent tous les problèmes de l’État Français, et tout le monde vécut heureux pour toujours, dans l’amour et la paix.”