AccueilArchive

Lundi 2 novembre, le jour où les femmes ont cessé d’être payées en UE

Lundi 2 novembre, le jour où les femmes ont cessé d’être payées en UE

avatar

Par Théo Chapuis

Publié le

Les femmes travaillent effectivement 59 jours gratuitement chaque année.

À voir aussi sur Konbini

Malgré l’évidence de l’injustice d’un tel fossé, les mentalités évoluent… lentement. D’après les commissaires, en poursuivant les efforts engagés dans la lutte contre les inégalités, “nous devrons attendre 70 ans pour atteindre l’égalité salariale – soit deux générations”.

Accumulation de l’inégalité

Comme notent Les Nouvelles News, ils rappellent que cet écart “n’est pas seulement injuste, injustifié et inacceptable à court terme“, il pénalise également les chromosomes XX “à long terme” : avec l’accumulation tout au long des carrières des femmes, “résulte un écart de pensions de retraites encore plus significatif, les pensions des femmes étant inférieures de 39% à celles des hommes”.
L’étude réalisée par les commissaires pointe du doigt quelques facteurs d’inégalité, les mêmes depuis des années :

  • Les postes à responsabilité sont encore essentiellement occupés par des hommes ;
  • Le partage des tâches domestiques et du soin aux enfants et/ou aux personnes âgées est inégal ;
  • Une femme sur trois travaille à temps partiel ;
  • Une interruption de carrière chez une femme (en cas de grossesse, congé parental, accompagnement d’un parent…) a une incidence négative sur les salaires, mais aussi les carrières et les retraites

D’après les chiffres de l’UE, l’écart en France s’élève à 15,1%, soit à peine moins que la moyenne européenne à 16,3%.
Pour aller plus loin, un fichier pdf tout en graphiques réalisé dans le cadre de cette étude est à consulter par ici.