AccueilArchive

La France se dote d’une loi contre la maigreur extrême des mannequins

La France se dote d’une loi contre la maigreur extrême des mannequins

Publié le

L’Assemblée nationale a adopté une loi qui lutte contre la maigreur excessive des mannequins. Ils devront désormais fournir un certificat médical pour prouver qu’ils sont en bonne santé.

À voir aussi sur Konbini

Depuis déjà quelques années, les mannequins trop maigres sont pointés du doigt et le monde de la mode est critiqué pour l’image des femmes qu’il renvoie aux jeunes filles.

En France, l’État a pris des mesures pour lutter contre la maigreur excessive des mannequins, et par extension, contre l’anorexie qui touche principalement les jeunes femmes. L’Assemblée nationale avait déjà adopté un amendement qui interdisait aux mannequins trop maigres de travailler et qui sanctionnait ceux qui les emploient.

Désormais les mannequins devront fournir un certificat médical qui atteste de leur bon état de santé, et qui sera “évalué notamment au regard de son indice de masse corporelle, est compatible avec l’exercice de son métier”.

Indiquer l’IMC du mannequin, une piste abandonnée

Ils se feront donc examiner par des médecins qui détermineront s’ils sont en bonne santé en fonction de leur silhouette, de leur sexe, de leur poids et de leur âge.

Dans une précédente version, le texte prévoyait de mettre en place un indice de masse corporel (IMC) minimal, mais cette proposition n’a pas été retenue. Ses détracteurs argumentaient que cette méthode n’était pas précise car elle se basait sur le rapport entre la taille et le poids, et ne prenait pas en compte les différences entre la masse musculaire et la masse graisseuse.

Ce texte oblige également les publications qui usent et abusent de Photoshop à apposer la mention “photographie retouchée”.

Les agences et les maisons de mode vont sûrement faire attention à bien respecter la loi car elles risquent jusqu’à six mois de prison et 75 000 euros d’amende si elles ne le font pas.

Une pétition au Royaume-Uni

De l’autre côte de la Manche, une mannequin du nom de Rosie Nelson fait campagne pour lutter contre le règne des mannequins trop maigres depuis qu’une agence lui a demandé de perdre du poids jusqu’à avoir “la peau sur les os”. Sa pétition a déjà recueilli plus de 115 000 signatures et les députés britanniques ont évoqué son cas au Parlement.

Selon les détracteurs de ce genre de loi, ces textes seraient une entrave à la liberté des mannequins. Cependant, il faut remarquer qu’ils ne se prennent pas à la minceur, mais à une maigreur excessive qui met leur vie en danger. Ce ne peut donc être qu’une bonne chose.

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois

A lire -> “Well, Nobody is perfect !”, le court métrage qui humanise les mannequins