Législatives : plusieurs poids lourds éliminés au premier tour

Législatives : plusieurs poids lourds éliminés au premier tour

photo de profil

Par Virginie Cresci

Publié le

Patrick Mennucci, PS, éliminé à Marseille

À voir aussi sur Konbini

Dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, le député socialiste sortant, Patrick Mennucci, a été éliminé, ne parvenant pas à rassembler face à son rival Jean-Luc Mélenchon, leader de La France Insoumise. “À l’heure où je vous parle, sans appel, je ne suis pas qualifié”, a déclaré sur TF1 Patrick Mennucci, expliquant que le lien qu’il avait “tissé avec les électeurs de [sa] circonscription n’était sans doute pas suffisamment fort pour résister à la recomposition politique actuelle”.

Aurélie Filippetti, PS, ancienne ministre de la Culture

À Metz, dans la première circonscription de Moselle, Aurélie Filippetti, ministre de la Culture socialiste de 2012 à 2014, a remporté seulement 11,80 % des suffrages, n’atteignant pas les 12,5 % nécessaires pour se qualifier au second tour. Dans cette circonscription où l’abstention s’élève à 58 %, les candidats en tête sont Belkhir Belhaddad de la République en marche (28 %) et Laurence Burg du Front national (18,30 %).

Christian Eckert, PS, ancien secrétaire d’État socialiste

En Meurthe-et-Moselle, Christian Eckert, grande figure du Parti socialiste et ancien secrétaire d’État chargé du Budget et des Comptes publics dans les gouvernements Valls et Cazeneuve, a été battu dans la 3e circonscription par les candidats de La France Insoumise et de La République en marche. Il avait gagné haut la main cette circonscription en 2012.

Matthias Fekl, PS, ancien ministre de l’Intérieur

Ancien secrétaire d’État chargé des négociations commerciales et (brièvement) ministre de l’Intérieur, Matthias Fekl a été éliminé dans la deuxième circonscription du Lot-et-Garonne. Le socialiste a été battu par Alexandre Freschi de La République en marche (28,39 %) et Hélène Laporte du Front national (20,32 %). Avec un score de 17 %, Matthias Fekl n’a pas pu se qualifier au second tour en raison d’une abstention très forte. Il n’a donc pas obtenu un nombre de suffrages équivalent à 12,5 % des électeurs inscrits.

Le député PS Jean Glavany, élu depuis vingt-quatre ans

Chef de cabinet à l’Élysée pendant le septennat de François Mitterand et ministre de l’Agriculture de 1998 à 2002, Jean Glavany est une ponte du Parti socialiste. Âgé de 68 ans, le député sortant de la première circonscription des Hautes-Pyrénées était élu depuis 1993. Il a été éliminé par Jean-Bernard Sempastous, candidat de La République en marche arrivé en tête avec 43,15 % des voix, et Sylvie Ferrer, candidate de La France Insoumise qui a obtenu 15,43 %.

Nicolas Bay, secrétaire général du Front national

Le secrétaire général du Front national, Nicolas Bay, a été éliminé à Dieppe dans la 6e circonscription de Seine-Maritime par Sébastien Jumel, du Parti communiste (41,6 %) et Philippe Dufour, de La République en marche (25,4 %).