AccueilArchive

Quelle attitude adopter lorsqu’on a oublié le prénom de quelqu’un ?

Publié le

par Le Sociologue

Quelle attitude adopter lorsqu’on a oublié le prénom de quelqu’un ?

Pour sa nouvelle collaboration avec Konbini, le sociologue notoire Steeve Bourdieu, fondateur du site Le Sociologue, vous donne des stratagèmes pour vous sortir d’un moment génant : lorsque vous avez oublié le prénom de quelqu’un.
La vie est faite d’épreuves incommodantes, comme faire l’expérience d’hémorroides inopinées lors d’un dîner chez ses beaux-parents. Oublier le prénom d’un individu qu’on est censé connaître en est aussi une. Tentative d’éclairage sur ce dernier exemple.

I. Le décryptage de ladite situation

À gauche, Cyril Hanouna reconnaît immédiatement Steeve qu’il a toujours considéré comme un pote proche. Une retrouvaille fortuite qui lui remémore tant de souvenirs… comme cette fois où Steeve lui avait généreusement vomi sur le cuir chevelu en guise de salutation, le prenant malencontreusement pour la cuvette d’un toilette.
C’est donc avec joie que Cyril Hanouna alpague Steeve :

« SALUT STEEVE, comment ça va STEEVE, ça fait longtemps STEEVE!! ».

À voir aussi sur Konbini

II. La modélisation du problème : comprendre cet oubli

III. Quand le problème se corse

IV. Les astuces de Steeve pour vous sortir du pétrin

  • 1) Présentez votre amie à l’individu en espérant que l’individu se présente de lui-même à votre amie

L’avantage est double : vous évitez la gène insupportable d’admettre l’oubli de prénom et en plus vous glanez son patronyme gratos car il répondra alors : ”

Enchanté chère Emily, moi c’est Cyril Hanouna.

#IZY. Une astuce qui fonctionne quasiment tout le temps, sauf si votre meuf fait sa baltringue en lâchant “Alors Steeve tu me présentes pas ton ami ?” tout en pointant l’individu en face de vous dont vous avez lamentablement omis le prénom.
Là, il vous faudra être rapide et prétendre être victime d’une crise d’hypoglycémie subite avant de vous écrouler sur le sol.

  • 2) Jouez les statistiques

Lancez avec aplomb un “Salut Jean-Guillaume” en regardant votre interlocuteur bien droit dans les yeux. Sachant qu’il existe environ 23 000 prénoms masculins différents – si on considère, bien entendu, le fait que Jean-Louis et Bruno-Jerôme soient des prénoms juridiquement recevables – vous n’aurez que 0,004% de chances de tomber sur le bon prénom. C’est donc une excellente technique mais qui a malheureusement un chance de réussite proche de 0.
Note : 0,004% c’est aussi à peu près la probabilité que vous découvriez que Barack Obama est en fait votre père biologique

  • 3) Jouez la carte du sosie : le gros mensonge plutôt que le terrible aveu

Esquivez cette situation génante en précisant que vous n’êtes pas Steeve.
Regardez le tutoriel suivant :
• “Hey Salut Steeve comment ça va Steeve ?
• Steeve? Ah non c’est une erreur, mon nom est Bruno-Mirosclav.
• Bordel c’est dingue ce que vous ressemblez à mon ami Steeve…
• Je suis son sosie. Bonne journée monsieur.
Passez votre chemin et allez déguster une glace au chocolat pour célébrer cette esquive du mouton. Vous pouvez également tenter l’esquive du “sourd-muet” en lui répondant en langage des signes. Ça devrait le troubler #subterfuge.

  • 4) Vomissez sur cette personne

Si cette situation se déroule dans un contexte festif, il peut être intéressant de jouer la carte du vomi intempestif. Une technique qui, de prime abord peut sembler un peu extravagante, mais finalement, n’est-ce pas une solution du moindre mal pour Cyril ?
Plutôt que de lui avouer que vous l’avez oublié comme s’il était une vulgaire Chips Pringles au fond d’un paquet de pringles ? Alors, vous voyez, parfois, le vomi est la solution.

V. Conclusion

À part le fait de se voir remercier pour un cadeau auquel vous n’avez pas participé, je dirais qu’il n’y a pas plus extrème comme situation. Le pire c’est lorsque ce type d’évènement survient avec des personnes que vous appréciez sincèrement (si c’est le cas, évitez de lui vomir dessus). Sinon, vous pouvez également simuler un infarctus. En règle général, simuler un infarctus vous sortira de beaucoup de situations désobligeantes !