AccueilArchive

Financièrement, vaut-il mieux être maqué ou célibataire ?

Financièrement, vaut-il mieux être maqué ou célibataire ?

avatar

Par Le Sociologue

Publié le

I. Analyse des enjeux et des dépenses relatives à court terme

À voir aussi sur Konbini

  • Jean-Bruno désire en mettre plein la vue à Jocelyne afin de la “sécuriser”.
  • A contrario, Jean-Mirosclav vient de se faire larguer comme une chips. Nouvellement célib’, Jean-Mirosclav souhaite donc tromper l’ennui et tremper le biscuit.

1/ Sécuriser sa meuf : pourquoi est-ce un projet financier pesant à court terme ?
Rendre une meuf in love, c’est un investissement non négligeable en temps, en énergie et en préservatifs… Pour mieux comprendre ce constat, partons de ce que recherche principalement Jocelyne chez un Keum :

– La bogossitude
– Le charisme (humoristique, économique… et pubien)

II. À long terme, un changement de paradigme économique

  • Jean-Bruno est désormais robustement maqué. Il estime qu’il n’a plus besoin d’en mettre plein la vue à Jocelyne.
  • Jean-Mirosclav est quant à lui toujours célib’ et ceci depuis de très très longs mois. Son envie de tremper le biscuit est croissante.

III. Quel modèle de vie est financièrement viable à très long terme ?

  • Sur le long terme (à partir de cinq mois très exactement), il vaut mieux être maqué que célibataire. Même si votre meuf a un peu la syphilis au début, ça vaut quand même le coup d’un point de vue économique.
  • Enfin, d’après mes calculs, sur le long terme, il vaut mieux être maqué avec quelqu’un de très riche disposant de quelques duplex à Paris. Toutes les études le montrent. #astucedevie