Le nombre de plaintes contre la police a fortement augmenté en 2016

Le nombre de plaintes contre la police a fortement augmenté en 2016

photo de profil

Par Cyrielle Bedu

Publié le

D’après un rapport annuel publié par l’Inspection générale de la police nationale, celle-ci a particulièrement été saisie en 2016, à la suite des contestations contre la loi Travail et des rassemblements organisés dans le cadre du mouvement Nuit debout.

À voir aussi sur Konbini

Démantèlement de la jungle de Calais, manifestations contre la loi Travail, Nuit debout… 2016 a été une année très chargée sur le plan social en France. Et les forces de l’ordre, qui ont encadré ces différents événements, ont particulièrement été sous le feu des critiques, comme en témoignent les chiffres de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).

Le nombre de signalements contre la police effectué sur la plateforme dédiée de l’IGPN a en effet grimpé de 16 % par rapport à 2015, atteignant ainsi le chiffre de 3 446. Les signalements faits par courrier sont en hausse de 27 %. En 2016, le nombre d’enquêtes judiciaires ouvertes à la suite de plaintes contre les forces de l’ordre était de 1 121, soit une augmentation de 22 % par rapport à 2015. Ce chiffre dépasse également le niveau des saisines enregistrées en 2014, qui étaient de 1 035.

La police des polices aurait majoritairement été saisie pour des faits de violences volontaires (+41 %). “Les griefs les plus souvent cités sont les violences et autres pratiques brutales (14,9 %), l’irrespect, dont les comportements agressifs, moqueurs, familiers ou injurieux (13,6 %), le refus de prendre une plainte et l’absence de prise en compte du statut de victime (9,1 %)”, selon l’AFP.

À lire -> En France, à peine 20 % des victimes de viol osent en parler à la police