Législatives : Le Maire, Le Pen et Ferrand en bonne position pour le second tour

Législatives : Le Maire, Le Pen et Ferrand en bonne position pour le second tour

photo de profil

Par Astrid Van Laer

Publié le

Les surprises : Richard Ferrand et Bruno Le Maire en tête

Malgré l’affaire qui pouvait grandement entacher sa candidature, le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand (LREM), recueille 38,67 % dès le premier tour à Carhaix, devant le maire de la ville Christian Troadec. Malgré les soupçons qui pèsent sur lui, il part donc en position de force dans la 6e circonscription du Finistère.
Bruno Le Maire, candidat dans la 1e circonscription de l’Eure, qui a quitté Les Républicains pour se présenter sous l’étiquette La République en Marche/MoDem ne partait pas gagnant. Ce changement de famille politique ne lui a cependant pas porté préjudice, bien au contraire. Le ministre de l’Économie recueillerait en effet 45,64 % des voix dès le premier tour.

À voir aussi sur Konbini

Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon favoris dans leurs circonscriptions

D’après les premières estimations, la présidente du Front national (FN), candidate dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, après avoir échoué à deux reprises à se faire élire à deux reprises comme députée, recueillerait entre 45 et 47 % dès le premier tour du scrutin. Un résultat qui pourrait même dépasser les 55 % dans la ville d’Hénin-Beaumont. Son compagnon, Louis Alliot, serait pour sa part en tête dans la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales, devançant la candidate du MoDem avec 30,8 % des votes. Florian Philippot, candidat FN dans la 6e circonscription de Moselle, arrive lui aussi en tête, selon La Dépêche.
Quant à Jean-Luc Mélenchon, candidat dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, on sait d’ores et déjà qu’il est parvenu à éclipser son opposant du Parti socialiste (PS), le ténor Patrick Mennucci, qui a annoncé être éliminé dès le premier tour. Il est donc fort probable que le leader de La France insoumise (LFI) figure au second tour et qu’il y affronte la candidate de La République en marche, Corinne Versini.

La République en marche à presque 33 %

Cependant, le grand gagnant de ce premier tour reste incontestablement le chef de l’État. La République en marche (LREM), le mouvement d’Emmanuel Macron, réussit un tour de force puisque selon les premières estimations, il remporterait 32,6 % des suffrages exprimés, alors qu’il ne dispose d’aucun député sortant.
Deux membres du gouvernement se retrouvent ainsi en pole position dans leur circonscription. Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, arrive en tête dans la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence et affrontera au second tour Léo Walter, le candidat de La France insoumise, qui a recueilli 16,55 % des voix. Le secrétaire d’État au Numérique Mounir Mahjoubi a annoncé sur BFMTV qu’il était qualifié pour le second tour dans la 16e circonscription de Paris, ce qui signifie que le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, est éliminé dès le premier tour.
D’après les premières estimations, La République en marche pourrait ainsi disposer de 390 à 430 sièges au palais Bourbon. À noter toutefois que ce premier tour des élections législatives enregistre un taux de participation extrêmement bas puisqu’il était de 40,75 % à 17 heures.