“Le canon à merde va encore tonner” : Mélenchon règle ses comptes avec la presse

“Le canon à merde va encore tonner” : Mélenchon règle ses comptes avec la presse

photo de profil

Par Astrid Van Laer

Publié le

“Je doute qu’il y ait beaucoup de monde dont la situation patrimoniale ait jamais été autant surveillée. En effet j’ai été contrôlé de cette façon à l’occasion de treize entrées ou sorties de mandat électoral. Sans oublier le moment de deux candidatures à l’élection présidentielle. Soit quinze fois !
Je n’ai jamais fait l’objet d’aucun blâme, remontrance ou mise en garde. Je ne saurais oublier de mentionner que j’ai aussi dû répéter ces déclarations à l’usage de la presse.”

À voir aussi sur Konbini

“La meute aime l’info comme le fromage : elle préfère que ça pue”

Citant les médias Capital et L’Express qui veulent selon lui “tirer leurs salves de commande”, il annonce avoir été contacté par les équipes des deux médias au sujet de son patrimoine il y a 19 ans. Persuadé que des “rédacteurs en chef [passent] des commandes de bashing”, Jean-Luc Mélenchon assure avoir des taupes au sein des rédactions évoquées pour se tenir au courant :

“Dans les deux rédactions, il existe des insoumis, à tous les niveaux. Cela me permet de savoir assez exactement les intentions et l’ambiance de haine qui m’entoure de la part de ces gens.”

Après avoir déclaré qu’il comptait faire une “mise en demeure” et qu’il entamera une procédure en diffamation “le moment venu”, l’ancien sénateur a annoncé avoir créé une nouvelle rubrique, intitulée “Malveillances”, dédiée aux questions, comme son nom l’indique, “malveillantes” que lui adressent les journalistes.

À lire -> The Mélenchon Machine, le générateur des plus belles punchlines de Jean-Luc Mélenchon