AccueilArchive

Le cannabis thérapeutique débarque en France

Le cannabis thérapeutique débarque en France

Image :

Le Sativex, premier médicament aux composants issus du cannabis, bientôt en vente en France. (Crédit image : AP/SIPA)

avatar

Par Théo Chapuis

Publié le

Mode d’emploi

À voir aussi sur Konbini

Le traitement au Sativex ne pourra être ordonné que par un neurologue ou un médecin rééducateur hospitalier. Cependant, l’ordonnance le prescrivant pourra ensuite être renouvelée par un généraliste avec une durée de validité limitée à 28 jours, a expliqué à l’AFP Nathalie Richard, responsable de ce dossier à l’ANSM. Sa consommation sera réservée aux adultes mais sera toutefois “totalement contre-indiqué” pour les femmes qui allaitent en raison d’une concentration du principe actif dans le lait, a-t-elle ajouté.
D’autres contre-indications visent le Sativex : il sera déconseillé aux femmes enceintes et “chez les patients présentant des antécédents de psychoses ou de maladie psychiatrique”, toujours selon Mme Richard. Où le trouver ? Tout comme de nombreux médicaments, le Sativex se trouvera simplement dans les pharmacies de ville, conservé au frais et dans des endroits sécurisés.

Pas assez loin ?

Déjà, des voix se sont élevées pour fustiger la frilosité de la décision. Fabienne Lopez est la présidente de Principes Actifs, une association d’usagers de cannabis thérapeutique. Elle avoue sa déception sur la restriction d’usage du Sativex aux seuls patients souffrant de sclérose en plaque. Elle déclare à l’AFP : “Ca laisse beaucoup de gens sur le côté (…) Dans d’autres pays, le Sativex est prescrit pour de nombreuses pathologies
Le cannabis thérapeutique est déjà utilisé par de nombreux pays européens dont  les Pays-Bas, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne ou le Royaume-Uni. Mais aussi au Canada, en Australie et dans plusieurs États américains. Les réglementations sont souvent différentes : au Canada, par exemple, le Sativex est prescrit non seulement pour les malades de sclérose en plaque mais aussi pour le traitement de “cancers avancés”, selon GW Pharmaceuticals.
Ne vous attendez pas pour autant à un assouplissement en matière de cannabis à usage récréatif en nos contrées : en février 2013, la ministre de la Santé Marisol Touraine “rappell[ait] à nouveau sa plus ferme opposition à la dépénalisation du cannabis”. Et ce n’est pas l’arrivée du Sativex sur le marché, prescrit en cas de sclérose en plaque, qui va changer cela pour le moment.
[iframe width=”807″ height=”454″ src=”//www.youtube.com/embed/Nk0tpx_qasE” frameborder=”0″ allowfullscreen> ]