Justin Trudeau a invité Ivanka Trump à une comédie musicale qui célèbre l’accueil des étrangers

Justin Trudeau a invité Ivanka Trump à une comédie musicale qui célèbre l’accueil des étrangers

photo de profil

Par Virginie Cresci

Publié le

La fille de Donald Trump a assisté le 15 mars à une comédie musicale à Broadway qui traite de l’accueil des étrangers après le 11 Septembre, sur invitation du Premier ministre canadien.

À voir aussi sur Konbini

Alors que Donald Trump essaye tant bien que mal de faire passer son deuxième décret anti-immigration, la fille du président américain était invitée le 15 mars par le truculent Justin Trudeau à un spectacle particulier.

En effet, Ivanka Trump a assisté à la pièce Come From Away, des Canadiens Irene Sankoff et David Hein, au Gerald Schoenfeld Theater de Broadway, à New York. Les thèmes de la comédie musicale ? L’immigration, la tolérance et l’ouverture sur le monde. Pas vraiment du genre de papa Trump.

La fille du président est arrivée au même moment que Justin Trudeau et sa femme Sophie Grégoire, animatrice à la télévision canadienne. Assise entre le Premier ministre le plus populaire du monde et Nikki Haley (l’ambassadrice américaine auprès des Nations unies), l’influente conseillère de l’ombre du président américain a assisté à la représentation en présence de plus de 100 ambassadeurs.

Une histoire touchante

Come From Away (“Venu de loin”, pourrait-on traduire en français), relate l’histoire des passagers des avions qui avaient été forcés le 11 septembre 2001 à se poser sur l’île canadienne de Terre-Neuve, alors qu’ils se dirigeaient vers les États-Unis. Après les attaques du World Trade Center à New York, du Pentagone à Washington et le crash d’un avion détourné en Pennsylvanie, le gouvernement américain avait fermé l’espace aérien des États-Unis, forçant les équipages en vol à trouver un endroit en urgence pour atterrir.

Les vols en provenance d’Europe ne pouvant faire demi-tour vers l’océan Atlantique, Terre-Neuve s’est avérée être le seul lieu pour accueillir des milliers de passagers. C’est ainsi que la petite ville de Gander s’est retrouvée à héberger 6 579 passagers étrangers, issus de 38 avions différents, voyant soudainement sa population doubler.

Chargement du twitt...

“Le 11 septembre, le monde s’arrêtait, le 12, leurs histoires humanisaient l’inhumain”, annonce le résumé de la pièce. À travers cette histoire que chaque Canadien connaît, les auteurs ont voulu aborder le thème de l’islamophobie et dénoncer le repli sur soi et la fermeture des frontières. Des sujets qui n’ont jamais été autant d’actualité depuis l’élection de Donald Trump.

“Le monde doit voir l’importance de s’appuyer les uns sur les autres et d’être là pour les autres dans les moments difficiles”, a déclaré Justin Trudeau, d’après le New York Times. “Cette histoire, cet incroyable spectacle parle de tout cela. Et d’amitié aussi”, a-t-il ajouté.

La fille de Donald Trump aurait “apprécié la pièce, comme tout le monde dans le théâtre”, a déclaré Justin Trudeau à la chaîne CBC. Espérons que le message a sonné fort dans les oreilles de celle dont le père souhaite geler l’immigration venant de six pays : l’Iran, la Syrie, le Soudan, la Libye, la Somalie et le Yémen.