Italie : la Lombardie et la Vénétie ont largement voté pour avoir plus d’autonomie

Italie : la Lombardie et la Vénétie ont largement voté pour avoir plus d’autonomie

photo de profil

Par Cyrielle Bedu

Publié le

“[La Constitution italienne] prévoit la possibilité pour le Parlement d’attribuer ces formes d’autonomie à des régions qui en font la demande.”

À voir aussi sur Konbini

Rien d’illégal donc dans cette consultation, dont l’enjeu principal n’était pas l’autonomie des régions, mais l’obtention de davantage de compétences dans les domaines de la santé, de la fiscalité, de l’éducation, mais aussi de la sécurité et de l’immigration, sujets de prédilection de la Ligue du Nord.
“J’espère qu’à Rome, ils vont enfin se rendre compte”, a indiqué selon Le Monde le président de la Vénétie, Luca Zaia, qui parle de “big bang” institutionnel.
“J’ai convoqué l’exécutif régional […], pour le projet de loi d’autonomie. Nous réclamerons l’ensemble des 23 compétences que nous voulons récupérer, ainsi que neuf dixièmes des recettes fiscales”, a-t-il poursuivi au sujet des nouvelles compétences acquises par sa région de 5 millions d’habitants (contre 10 millions pour la Lombardie).
Le camp du “oui” avait le soutien du parti Forza Italia (centre droit) de l’ancien président du Conseil italien Silvio Berlusconi, mais aussi celui du Mouvement 5 étoiles (populiste).

À voir -> Vidéo : après la Catalogne, l’Écosse s’achemine vers un nouveau référendum d’indépendance