AccueilArchive

Au lieu de les jeter, une grande enseigne baisse de 30% le prix des biscuits cassés

Au lieu de les jeter, une grande enseigne baisse de 30% le prix des biscuits cassés

Publié le

Le gaspillage alimentaire cherche toujours sa loi

À voir aussi sur Konbini

Même si l’intérêt marketing d’une telle action “caritative” n’échappe à personne, on ne se plaindra pas de remarquer un tel geste quelques mois après que le Conseil constitutionnel a invalidé à la mi-août plusieurs mesures-phares anti-gaspillage alimentaire – notamment la plus forte, celle qui devait interdire les enseignes de grande distribution de jeter de la nourriture. Pourtant, plusieurs marques d’hypermarchés décidaient de jouer le jeu et d’y aller de leur petite initiative.

A lire -> Gaspillage alimentaire : j’ai fouillé les poubelles des hypermarchés avec des freegans

Carrefour agit sur les fameuses dates de consommation et rallonge l’échéance d’environ 300 produits sous marque distributeur ; Randstad, McCain et Leclerc se sont unis pour élaborer des soupes fraîches dont les ingrédients sont des invendus… cerise sur le gâteau : elles sont distribuées par d’anciens chômeurs de longue durée désormais en CDD.
Et la suite ? Selon l’AFP, Intermarché annonce qu’à l’occasion de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, les “fruits et légumes moches” seront à nouveau en rayon du 15 au 17 octobre à Paris. Toujours à prix cassés (-30%), ils bénéficieront d’un étiquetage spécifique et d’un espace identifié en magasin. Des animations et des dégustations seront organisées dans certains points de vente, mais également sur le parvis de l’hôtel de ville de Paris le 16 octobre, où Intermarché a promis de venir sensibiliser les consommateurs à la lutte contre le gaspillage alimentaire.