Fin de la sécurité sociale étudiante, qu’est-ce qui va changer ?

Fin de la sécurité sociale étudiante, qu’est-ce qui va changer ?

photo de profil

Par Clothilde Bru

Publié le

Une souscription moins coûteuse

Jusqu’à septembre dernier l’étudiant s’acquittait d’une somme forfaitaire de 217 euros correspondant à sa cotisation à cette fameuse mutuelle et des frais annexes pour la “médecine préventive” et les activités sportives et culturelles.
Dans le nouveau système on parle de “contribution vie étudiante”, un forfait moins cher qui couvre toutes ces prestations : 60 euros en licence, 120 euros en master et 150 euros en doctorat comme le rapporte LCI. Pour les boursiers la situation restera inchangée, ils n’auront pas à s’acquitter de ses frais.
“Le gouvernement met en avant une hausse d’environ 100 euros de pouvoir d’achat pour les étudiants au moment de l’inscription, dès la rentrée 2018”, rapporte Le Figaro.
Cette réforme qui consiste très concrètement à faire fondre l’ancien régime spécial de sécurité sociale étudiant, dans le régime général n’est pas du goût de tout le monde. Côté mutuelles on s’inquiète des modalités de transmission de tous les dossiers et du peu de temps imparti pour le faire.

À voir aussi sur Konbini

À lire -> Réforme de l’université : au revoir APB, bonjour les stages de remise à niveau