En pleine tourmente, le ministre Richard Ferrand reçoit le soutien d’Édouard Philippe

En pleine tourmente, le ministre Richard Ferrand reçoit le soutien d’Édouard Philippe

photo de profil

Par Astrid Van Laer

Publié le

“Il n’y a pas de procédure juridictionnelle en cours, il n’y a donc pas une affaire, il y a un débat […]. Et les électeurs de la circonscription dans laquelle Richard Ferrand se présente pourront dans deux semaines dire si, comme moi, ils ont confiance en Richard Ferrand, et ce sera le juge de paix, celui que personne ne peut dépasser en démocratie.”

À voir aussi sur Konbini

Le chef du gouvernement a également tenu à rappeler le projet de loi de moralisation de la vie politique porté par le garde des Sceaux, François Bayrou, qui permettra selon lui de réglementer et de délimiter les limites (qui demeurent aujourd’hui dans un flou problématique) entre illégalité et immoralité :

“Tout l’objectif du gouvernement dans la loi que nous sommes en train de préparer, c’est justement de proposer des règles extrêmement strictes qui permettront à l’ensemble des parlementaires, et en vérité à l’ensemble de ceux qui exercent des responsabilités publiques, de ne pas se placer dans des situations qui seraient légales mais contestées.”