AccueilArchive

En images : la face cachée du “Deep South” des États-Unis

En images : la face cachée du “Deep South” des États-Unis

avatar

Par Maxime Retailleau

Publié le

Bien qu’il partage l’empathie de Goldin et sa profonde fascination pour l’existence éphémère, son travail est fondamentalement opposé au sien. Alors que Goldin a photographié des gens dont les démons personnels les ont poussés à mettre leur vie en l’air, les sujets de Wigan incarnent une vitalité exacerbée qui embrasse la vie elle-même.

À voir aussi sur Konbini

Gangsters ou dieux vivants ?

Les clubs de strip-tease : un lieu de socialisation

“Des types assez effrayants”

K | Comment es-tu parvenu à photographier des membres des Bloods ?
C’était par hasard. J’étais en train de faire un shooting photo publicitaire dans les rues d’Atlanta pour un rappeur local avec qui j’étais ami. Une voiture s’est arrêtée et les vitres se sont baissées. On pouvait voir des membres des Bloods en train de nous regarder. J’étais un peu nerveux parce que ce sont des types assez effrayants, qui sont connus pour leur violence. Ils sont sortis et se sont rapprochés pour regarder et quand j’ai arrêté de prendre des photos celui avec des dreads a dit :

C’est quoi le problème avec nous ? Tu ne veux pas prendre de photos de nous ?