AccueilArchive

Depuis le début de la campagne présidentielle américaine, les affaires de Donald Trump déclinent

Depuis le début de la campagne présidentielle américaine, les affaires de Donald Trump déclinent

Publié le

Donald Trump parle sans cesse de ses millions à la banque ou de ses nombreuses propriétés immobilières, mais après des mois de phrases controversées, dans quel état est son empire ?

À voir aussi sur Konbini

L’argent et la construction : deux mots qui caractérisent parfaitement Donald Trump, avec des tours à son nom et les dizaines (centaines ? milliers ?) de fois où il a parlé de sa fortune. Mais tandis que le candidat républicain enchaîne les meetings et travaille ses punchlines, son empire perd de la valeur. Le site Foursquare, un service de géolocalisation, s’est posé la question suivante : “La campagne de Trump a-t-elle été bonne pour ses affaires ?”

L’étude de Foursquare se base sur les données de ses 50 millions d’utilisateurs mensuels. Pour affirmer la véracité de leur enquête, les analystes de données rappellent avoir, par exemple, prédit les chiffres de vente de l’iPhone 6s, en se fondant sur les allers et venues de ses utilisateurs dans les magasins d’Apple.

Cette fois-ci, Foursquare s’est intéressé aux nombreux hôtels, casinos ou terrains de golf, que possède le candidat républicain. Les chiffres publiés sont révélateurs du rejet de Donald Trump par une partie de la population.

29 % de femmes en moins

Selon les données de Foursquare, les chiffres de la fréquentation des propriétés du businessman ces dernières années étaient stables, voire légèrement en hausse. Mais dès l’annonce de sa candidature, les chiffres ont commencé à diminuer. En juillet 2016, le nombre de visites était de 14 % inférieur à celui du mois de juillet de l’année précédente. Poussant plus loin son enquête, Foursquare s’est aussi intéressé à la fréquentation des établissements appartenant à Donald Trump dans les États à tendance démocrate, vérifiant de la sorte si la désertion des immeubles Trump était liée à la politique.

Dans les fiefs démocrates des États de New York, du New Jersey, de l’Illinois et de Hawaï, Foursquare a enregistré une diminution de 20 % du nombre de personnes s’étant rendues dans des propriétés de Donald Trump, en juillet 2016 par rapport à l’année d’avant. Autre donnée intéressante, les femmes fuiraient également ces lieux : la chute se mesure à 29 %, pour les mêmes périodes.

Il est important de souligner que Foursquare ne donne pas les raisons de ces diminutions. L’entreprise laisse le lecteur interpréter les chiffres : “Pour les fans de Trump, ces dommages commerciaux peuvent refléter le prix à payer pour ses prises de position dans la campagne. Pour les détracteurs de Trump, le fait que plus de personnes s’éloignent de ses propriétés peut refléter une façon pour la population de montrer son mécontentement.