AccueilArchive

Les dix réseaux sociaux les plus insolites de la Toile

Les dix réseaux sociaux les plus insolites de la Toile

Par Louis Lepron

Publié le

Image :

Capture d’écran de

Le réseau social qui rassemble les rêveurs

À voir aussi sur Konbini

Le réseau social du tricot

Welcome to Ravelry! HD from Ravelry on Vimeo.

Le réseau social des fans de Star Trek

Le réseau social du “paradis”

Le réseau social pour personnes âgées

Le réseau social pour divorcés

Le crowdfunding à forte poitrine

Même si je travaille beaucoup, ayant financé un prêt lors de l’université, je n’avais jamais pensé qu’il me serait possible de m’acheter des implants pour ma poitrine. Les mecs à MyFreeImplants m’ont aidé à réaliser ce rêve.

Le réseau social sur invitation

A Small World. Vous l’aurez compris, ce réseau social se veut exclusif. Une sorte de Facebook à ses premières heures, lorsque Mark Zuckerberg n’était encore qu’un étudiant de Harvard, à la différence qu’il n’y a que des millionaires.
[iframe width=”620″ height=”349″ scrolling=”no” frameborder=”0″ src=”http://prod-3.konbini.com/embed/culture-fr-we-are-asmallworld” ]

Vidéo de présentation de A Small World

A Small World a été lancé en 2004 par Erik Wachtmeister (un Suédois fils d’ambassadeur) et est devenu, selon l’à propos du réseau social, la “communauté en ligne privée la plus importante au monde”. Il s’agit d’un lieu virtuel de la jet-set accessible par invitation qui permet à ses membres de participer à des “évènements”. Comme des séjours de ski endiablés.
Le crédo de A Small World selon son fondateur ?

Les êtres humains doivent avoir la possibilité de créer des cercles privés. Les gens ont besoin d’intimité et ce n’est pas parce que l’on est sur Internet que tout est ouvert à tout le monde.

Aujourd’hui, il compte 85 000 membres. En mars 2013, il a racheté le réseau social The World’s Finest Club, une société suisse bien particulière : elle donne des accès VIP aux 120 discothèques les plus luxueuses au monde. Depuis, il faut savoir que Erik Wachtmeister a quitté A Small World pour lancer Best of All Worlds, un site encore plus élitiste.

Le réseau social pour les chats

Les Internets aiment les chats, nous aimons aussi les chats et les chats rendent les gens heureux. Notre mission est de faire d’Internet un lieu meilleur, un lieu qui soit plus “happy”.

Pour créer un profil, rien de bien compliqué et vous pouvez vous connecter via Twitter ou Facebook. Ensuite, vous avez la possibilité de partager des images de votre chat (ou pas, certains utilisent des LOLCats). L’idée c’est que chaque profil contient un Catvatar et l’on peut partager des statuts en accord avec des “emoji” (des “emoticones” en japonais).

Le réseau social spécial ferme

En France, selon les chiffres 2010 du Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, il y aurait plus de 604 000 agriculteurs. Une population qui serait en accord avec le site FarmersOnly.com qui ne rassemble “seulement”, comme son titre l’indique, que des “fermiers” des États-Unis et du Canada (le site n’est pas disponible en dehors de ces deux nations).
FarmersOnly.com est à destination de personnes “qui ont les pieds sur Terre”. Un utilisateur du site de souligner :

Je suis très seul mais je suis trop occupé pendant la saison de la récolte.

En cinq ans, le site a rassemblé une communauté de 100 000 agriculteurs. À quand le même réseau social en France avec SeulementPourLesAgriculteurs.com ?