Diffusion de photos de Daech : l’immunité parlementaire de Gilbert Collard a été levée

Diffusion de photos de Daech : l’immunité parlementaire de Gilbert Collard a été levée

photo de profil

Par Astrid Van Laer

Publié le

Mercredi 27 septembre, l’Assemblée nationale a levé l’immunité parlementaire du député Front national de la 2e circonscription du Gard, Gilbert Collard, dans le cadre d’une enquête pour “diffusion d’images violentes”. Dans la foulée, l’élu a annoncé qu’il porterait plainte, dénonçant une “vengeance politico-judiciaire” à son égard.

À voir aussi sur Konbini

Mercredi 27 septembre, l’immunité parlementaire qui protège le député de la 2e circonscription du Gard, Gilbert Collard, a été levée dans le cadre d’une enquête ouverte en décembre 2015 pour “diffusion d’images violentes”. Pour rappel, alors qu’il recevait Marine Le Pen sur BFMTV, le journaliste Jean-Jacques Bourdin avait évoqué des “liens” correspondant à une “communauté d’esprit” entre l’idéologie de Daesh et celle du parti qu’elle préside :

“Je vais revenir sur les liens entre Daech et le Front… […] Pas les liens directs entre Daech et le Front national, mais ce repli identitaire qui, finalement, est une communauté d’esprit. Parce que l’idée, pour Daech, c’est de pousser la société française au repli identitaire.”

Une analogie à laquelle la cheffe du Front National avait répliqué en postant des clichés des exactions de Daech, accompagnés du message : “Jean-Jacques Bourdin, Daech, c’est CA.” Le Secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine avait fait de même en diffusant sur Twitter une photo montrant l’exécution d’un homme par l’État islamique, la tête écrasée sur le sol, avec le message suivant : “Bourdin compare le FN à Daech : le poids des mots et le choc des bobos !”

“Ils vont voir ce qu’est un vrai procès”

Pour les mêmes faits, Marine Le Pen avait vu son immunité parlementaire levée en mars dernier. Aujourd’hui, c’est au tour de Gilbert Collard de devenir un justiciable comme un autre et de pouvoir, à l’avenir, être contraint de répondre aux éventuelles convocations d’un juge.

Contacté par les journalistes de France Info, Gilbert Collard a qualifié cette levée d’immunité de “ridicule” et annoncé qu’il porterait plainte contre Bernard Cazeneuve et François de Rugy : “Je vais enfin démontrer publiquement les mécanismes de vengeance politico-judiciaire car je vais leur faire un procès. Je citerai Cazeneuve, de Rugy et le président de la Commission, ils vont voir ce qu’est un vrai procès.” Gilbert Collard a également réagi sur son compte Twitter :

À lire -> Alerte misogynie : pour Gilbert Collard, il est trop difficile d’être mère et femme politique