AccueilArchive

Cette théorie explique le comportement des Dursley vis à vis d’Harry Potter

Publié le

par Louis Lepron

Cette théorie explique le comportement des Dursley vis à vis d’Harry Potter

Les Horcruxes ont la capacité de rendre les gens fous, comme c’était le cas pour Ron lorsqu’il en portait un [dans Harry Potter et les reliques de la mort – partie 1, ndlr]. Étant donné que Harry Potter était en quelque sorte un Horcruxe, voilà qui pourrait expliquer la cruauté des Dursley [envers lui, ndlr].

Car si les fans de la série se souviennent bien d’une chose, c’est de la composition d’un Horcruxe : il s’agit d’un objet issu de la magie noire comportant une part de l’âme d’un sorcier, le plus souvent maléfique. Dans le cas de la saga Harry Potter, c’est Voldemort qui a utilisé cette stratégie afin de devenir immortel. Et dans le cas du jeune sorcier, il est devenu un Horcruxe le soir où Voldemort a tenté de le tuer – après avoir assassiné ses parents. Cela pourrait-il expliquer le comportement de la famille des Dursley ? Selon le redditeur, des preuves l’attestent.
Les Dursley ont d’abord été la famille d’accueil d’Harry Potter après une requête de Dumbledore, peu après la mort de sa mère et de son père. Ce qui n’est en aucun cas une preuve originelle de haine, mais plutôt un acte de gentillesse. Il se peut donc que, au fur et à mesure de leur vie avec Harry Potter, une certaine agressivité à l’encontre du jeune sorcier se soit développée.

Mais rien n’est aussi simple

Alors oui, cette théorie expliquerait d’une manière assez simple les piques des Dursley à l’encontre d’Harry. Si elle rencontre un succès important sur Internet, elle a aussi déjà trouvé ses détracteurs. Premier point : Harry Potter n’était pas vraiment un Horcruxe. Pourquoi ? Parce que Voldemort n’a jamais intentionnellement désiré qu’il en soit un, il n’a jamais voulu qu’il soit un objet renfermant une partie d’une âme maléfique, a contrario des autres Horcruxes.
Aussi, un autre point important est à notifier : la saga littéraire affirme que Pétunia faisait comme si “elle n’avait pas de sœur” – une sœur qui n’est autre que la mère d’Harry Potter. Le comportement de la famille et leur répugnance envers tout ce qui est magique commence donc bien avant la naissance du futur célèbre sorcier.
Et enfin, un redditeur d’apporter une nouvelle pierre pour défoncer l’édifice de jodatoufin : lors de l’absence d’Harry Potter, la condition des Dursley n’aurait-elle pas dû s’améliorer ? Et aussi, pourquoi est-ce que Ron et Hermione n’ont jamais été affectés par Harry ? On laisse ces questions juste ici.

À voir aussi sur Konbini :