AccueilArchive

Une fois pour toutes, le cannabis conduit-il à la consommation d’autres drogues ?

Une fois pour toutes, le cannabis conduit-il à la consommation d’autres drogues ?

avatar

Par Théo Chapuis

Publié le

(Pour les moins anglophones d’entre vous, consultez cette infographie sur le site de Libé, qui l’a gentiment traduite en français)

À voir aussi sur Konbini

Il apparaît alors que la drogue la plus largement consommée avant la marijuana est l’alcool, à 65%, et que dans 19% des cas, aucune drogue ne l’ait précédée. Aussi, et c’est ce qui nous intéresse le plus, dans 40% des cas, la prise de marijuana ne conduit à la prise d’aucune autre drogue. Sinon, la première substance prise derrière le pétard, c’est l’alcool pour 17% des sondés. Puis la boisson est suivie par la cocaïne (11%), les hallucinogènes (8%) et les anti-douleurs (8%).
Or, comme les scientifiques parmi vous le savent, selon le sophisme latin Cum hoc ergo propter hoc tout ce qui est corrélé n’implique pas forcément une causalité : ce n’est pas parce que 11% des fumeurs de cannabis vont ensuite se taper une ligne de coke qu’ils le font à cause de la ganja qu’ils ont fumée. Nuance.

Les causes d’escalade avérées existent

La nicotine et l’alcool, des suspects plus louches

Pour finir, un article de NPR signale que la célèbre scientifique qui a la première inventé la notion d’escalade entre les drogues (la notion de “gateway drug”, souvent associée au cannabis) dans les années 70, Denise Kandel, accuse d’autres substances d’être des portes d’entrée vers les drogues dures.
Le problème, c’est qu’elles sont bel et bien légales :

Lorsque j’ai fait mes analyses, j’ai découvert qu’il y semblait bien y avoir une certaine séquence suivie par les jeunes avant de devenir consommateurs de drogue. Ils ne commençaient pas par la marijuana, mais avec des produits légaux pour les adultes de notre société, comme la bière, le vin, l’alcool plus fort et les cigarettes.

On note justement que de nombreux lecteurs de l’article de Libération s’étonnaient de l’absence du tabac parmi les substances de l’infographie. Ils n’ont sans doute pas tort de le faire remarquer.