AccueilArchive

Alexa, une poupée pour déconstruire les préjugés sur les personnes albinos

Publié le

par Olanrewaju Eweniyi

Alexa, une poupée pour déconstruire les préjugés sur les personnes albinos

Une bien belle initiative pour informer et sensibiliser.

Environ une personne sur 18 000 à 20 000 est touchée par l’albinisme aux États-Unis, mais dans certaines parties du monde, ce taux peut s’élever à une personne sur 3 000. L’albinisme est une mutation transmise génétiquement qui peut affecter tout le monde. Toutefois, la plupart des enfants albinos naissent de parents qui portent ces gènes sans être pour autant albinos eux-mêmes.

Trop souvent, les personnes albinos sont victimes de discrimination et stigmatisées car elles sont vues comme “différentes”, notamment en Afrique. Originaire de Sainte-Lucie, dans les Caraïbes, Mala Bryan, styliste, ancienne mannequin et créatrice de la collection de poupées aux cheveux naturels Malaville, vient de lancer une poupée albinos nommée Alexa. Cette marque a été créée pour montrer et promouvoir la diversité et la beauté de toutes les personnes noires. Après deux ans de travail, Alexa sera disponible à la fin du mois de septembre, consacré en Afrique du Sud à la sensibilisation à l’albinisme. Tout comme les autres poupées de la collection, Alexa, qui est artiste, a une histoire ancrée dans l’univers fictionnel de Malaville.

Cette poupée compte particulièrement pour Mala Bryan, car elle a été conçue pour démonter les contre-vérités qui entourent les personnes albinos ainsi que pour inciter à la tolérance :

À voir aussi sur Konbini

“Alexa est très importante, car tous les enfants ont besoin de poupées auxquelles s’identifier. Mais surtout, je pense qu’elle peut aider à sensibiliser les gens à l’albinisme. Il y a beaucoup d’idées reçues, et il est temps de permettre à ceux qui sont ignorants à ce sujet d’en apprendre plus.”

En effet, dans certaines régions d’Afrique, de nombreux mythes sur les personnes albinos ont été propagés, menaçant leur vie. Certains pensent en effet que les enfants albinos sont des “esprits” ou qu’ils ont des pouvoirs magiques, d’autres qu’ils sont le fruit d’un inceste ou d’une malédiction, ou encore qu’ils ne sont pas intelligents. Dans certains pays, comme la Tanzanie et l’Afrique du Sud, où l’on trouve un nombre supérieur de personnes albinos, celles-ci sont parfois tuées pour les supposés pouvoirs magiques de leurs organes ou violées parce que des gens pensent que cela permettrait de guérir du sida.

Alexa donne donc un modèle aux enfants albinos, pour les aider à avoir une représentation positive d’eux-mêmes et à développer une meilleure estime de soi. Elle pourrait également servir d’outil éducatif aux parents. Apprendre aux enfants ce qu’est l’albinisme dès leur plus jeune âge pourrait en effet permettre d’enliser ces croyances meurtrières. Les enfants doivent apprendre le plus tôt possible à considérer les autres avec respect.

Un article de Konbini Nigeria, traduit de l’anglais par Dario