AccueilArchive

Selon 50 experts du Parti républicain, Trump serait une menace pour les États-Unis

Selon 50 experts du Parti républicain, Trump serait une menace pour les États-Unis

avatar

Par Salomé Vincendon

Publié le

Ça y est, les républicains paniquent. Cinquante d’entre eux préviennent leurs compatriotes des dangers qu’entraîneraient l’élection de Donald Trump.

À voir aussi sur Konbini

via GIPHY

“Aucun de nous ne votera pour Donald Trump”, peut-on lire dès le début de la lettre ouverte publiée dans le New York Times. Elle est signée par cinquante membres du Parti républicain, ayant “tous travaillé pour la Sécurité nationale et/ou la politique étrangère dans les administrations républicaines, de Richard Nixon à George W. Bush”. Ces experts en sécurité assènent d’entrée :

“Nous connaissons les qualités essentielles à un président de la République. Aucun de nous ne votera pour Donald Trump. […] Nous sommes convaincus qu’il serait un président dangereux et qu’il ferait peser des risques sur la sécurité nationale.”

Alors que l’on pouvait avoir l’impression que M. Trump, depuis son investiture, avait été accepté de tous, cette réaction montre bien l’opposition de certains membres du parti républicain au candidat officiel. Les signataires de cette lettre ouverte – parmi lesquels se trouvent notamment Michael Hayden, ancien directeur de la NSA et de la CIA, et Robert Zoellick, qui fut directeur de la Banque mondiale – déroulent ensuite leurs arguments pour expliquer pourquoi Donald Trump ne ferait pas un bon président, et pourquoi il mettrait les États-Unis dans une situation difficile, voire dangereuse.

“Il semble lui manquer des connaissances de base

Plus qu’un manque d’expérience dans la fonction politique, c’est surtout l’ignorance de Donald Trump que ces responsables républicains soulignent : “Il semble lui manquer des connaissances de base de la Constitution, des lois et des institutions américaines dont la tolérance religieuse, la liberté de la presse et l’indépendance des tribunaux.” Soit le socle de la démocratie américaine. Selon eux, en plus de mal comprendre le fonctionnement de son propre pays, Donald Trump ne serait pas compétent pour gérer les problématiques de politique étrangère. Les signataires relèvent qu’avec “son comportement changeant, il a alarmé [leurs] alliés les plus proches” et précisent :

“M. Trump a démontré à maintes reprises qu’il comprend mal les intérêts vitaux du pays, ses défis diplomatiques complexes, ses alliances indispensables et les valeurs démocratiques sur lesquelles la politique étrangère des États-unis doit être fondée.”

Si ces cinquante responsables républicains n’appellent pas explicitement à voter pour Hillary Clinton, la concurrente démocrate est évoquée en fin de lettre comme une alternative. “Nous savons aussi que vous êtes nombreux à avoir des doutes quant à Hillary Clinton, comme beaucoup d’entre nous. Mais Donald Trump n’est pas la réponse aux considérables enjeux américains.” Pour finir, les signataires concluent leur lettre par une phrase effrayante : “Il serait le président le plus irresponsable de toute l’histoire des États-Unis.