AccueilArchive

10 tweets qui résument le calme des New-Yorkais après l’attentat de Chelsea

Publié le

par Vanisha Maisuria

10 tweets qui résument le calme des New-Yorkais après l’attentat de Chelsea

Un attentat à la bombe a fait 29 blessés dans un quartier de New York samedi 17 septembre, mais les New-Yorkais semblent refuser de céder à la peur. 

Presque trente personnes ont été blessées lors de l’attentat de ce week-end dans le quartier de Chelsea à New York. Les médias ont retranscrit l’événement, minute par minute, de la première détonation à la capture du suspect. Les dispositifs de sécurité de la ville et des environs ont été renforcés et toute la population américaine était paniquée. Toute ? Non, les New-Yorkais, eux, refusent de céder à la peur. Beaucoup d’entre eux n’ont même pas changé leurs plans pour le week-end.

“C’est marrant, les New-Yorkais sont moins affolés par les explosions que le reste du pays.”

Chargement du twitt...

À voir aussi sur Konbini

“Twitter, New York est calme et attend des nouvelles de Chelsea. Si le reste du pays pouvait se détendre un bon coup, on apprécierait. Merci.”

Chargement du twitt...

Sur les réseaux sociaux, les New-Yorkais ont clairement montré que le reste de la nation paniquait plus qu’eux.

“Les New Yorkais : ‘Il vient d’y avoir une explosion à un pâté de maison d’ici. Bon. Je vais aller voir mes potes au bar.’ Nous autres : ‘OH MON DIEU, DAECH A ENVAHI NEW YORK !'”

Chargement du twitt...

“Si une comète se crashait sur New York tout le Kansas serait en mode ‘L’AMERIQUE SAIGNE!’, pendant qu’à Bushwick  [le quartier adjacent à Brooklyn, ndt], les gens penseraient ‘J’imagine que je vais aller au travail à pied à partir de maintenant.'”

Chargement du twitt...

“Les témoins qui étaient dans le quartier quand l’explosion a eu lieu à la TV : ‘J’ai entendu l’explosion, je suis allé me faire un resto.'”

Chargement du twitt...

Dans la panique, les grands médias ont mal localisé l’incident,ce qui a semblé retenir l’attention des New-Yorkais tout autant que l’explosion elle même :

“Impressionnant : la première chose que les New-Yorkais ont faite après l’explosion à Chelsea a été d’appeler leurs proches pour leur dire : ‘Non, en fait le croisement de la 23e et de la 6e, ce n’est pas à Chelsea.'”

Chargement du twitt...

“Chers médias, la 23e et la 6e se croisent à Flatiron, pas à Chelsea.”

Chargement du twitt...

“Ça réchauffe le cœur de voir qu’au lendemain de l’explosion de Chelsea, les New-Yorkais s’accordent pour dire que Chelsea n’est plus aussi hype qu’avant.”

Chargement du twitt...

Pour les New-Yorkais, il y a apparemment des choses bien pires dans la vie :

“Dans l’ordre, les New-Yorkais ont peur :

  • 1) D’être poussés sous les rails du métro
  • 2) Que Deliveroo ne fonctionne plus
  • 3) De devoir aller à Times Square
  • 3) Que leur bar préféré se fasse gentrifier
  • 1563) De Daech

Chargement du twitt...

  • 5) Qu’un bout de trottoir s’effondre
  • 6) Que la clim’ arrête de fonctionner
  • 7) Qu’un de leur pote se lance dans le théâtre d’impro
  • 8) Que le voisin ait des cafards
  • 9) De se taper le trajet de retour de l’aéroport”

Chargement du twitt...

Au-delà de l’aspect effrayant et tragique de cet attentat, il est important de réaliser que ces évènements resserrent toujours plus les liens dans la communauté, et qu’il semble même la rendre plus forte.

“À New York, on doit prendre le métro. On doit traverser des zones bondées de monde. Si on vous parait super détendus, c’est parce qu’on doit l’être, on n’a pas le choix.”

Chargement du twitt...

Une attitude qui force le respect.

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet