Vingt prénoms massacrés à cause d’une putain de chanson de merde

Publié le par Lisa Coll

© Julien L (Unsplash) / Johnny Hallyday / Konbini

Force à toutes les Aïcha, les Julien et les Anissa.

Les Hommes naissent et restent libres et égaux en droits, oui, mais pas lorsqu’il s’agit des prénoms. Si certains décident volontairement de tirer une balle dans le pied de leurs enfants en voulant les appeler Nutella, Titeuf ou CR7, d’autres pensent bien faire. Résultat : des enfants victimes toute leur vie de chansons à succès et des frais de psychologue.

Benoît

Quel séducteur, ce Benoît.

Publicité

Lucie

Le temps c’est de l’Amour, Lucie, ne l’oublie jamais.

Publicité

Etienne

Oh, tiens-le bien.

Publicité

Marie et Gabrielle

Notre cher Johnny a fait fort, on dirait même qu’il prend du plaisir à traumatiser les Marie et les Gabrielle.

Publicité

Annie

La vie des Annie des années 1970 n’a pas dû être qu’un long fleuve tranquille.

Aline

La nouvelle génération des Aline aussi prend cher à cause de la reprise de Therapie Taxi.

Publicité

Vanessa

Doc Gynéco n’y va pas de main morte avec les Vanessa.

Angela

Force est de constater que les Saïan Supa Crew ont réussi à créer un hymne.

Hélène

Les Hélène sont tout sauf des filles comme les autres.

Ève

Impossible de faire un karaoké sans Julie Pietri.

Aïcha

Que celui qui a réussi à lire ce prénom sans entendre la voix de Khaled me jette la première pierre.

Alexandra (Alexandrie)

BAR-RA-CU-DA !

Aurélie

Coup dur pour toutes les Aurélie et celles qui ont donné la vie.

Mélissa

Pour peu qu’elle soit métisse et en vacances à Ibiza…

Christelle

Ç, C : ça craint.

Julien

Damso n’a vraiment pas épargné les Julien.

Roxanne

Pour le côté international.

Anissa

La souffrance des Anissa est récente mais pas des moindres.

Vous aimerez aussi :