Pourquoi cette nouvelle statue installée à Londres a tant ému les habitants ?

Publié le par Lise Lanot

© Matthew Chattle/Future Publishing via Getty Images

Cette sculpture a été réalisée par Basil Watson en hommage à la génération Windrush.

À la gare londonienne de Waterloo, une statue en bronze représentant un homme, une femme et une enfant accueillent désormais voyageurs et voyageuses. Signée du sculpteur Basil Watson, l’œuvre a été dévoilée le 22 juin 2022 face à un parterre de personnalités politiques et de Londonien·ne·s, aussi ému·e·s que conquis·es.

Publicité

La famille noire est représentée surmontant une pile de valises, se tenant les mains, le regard haut, vêtue d’élégants habits. Le trio rend hommage à la “génération Windrush”, ces familles caribéennes venues prêter main-forte à une Grande-Bretagne en manque de main-d’œuvre après la Seconde Guerre mondiale.

Publicité

Le monument national de Windrush à la gare de Waterloo, réalisé par l’artiste jamaïcain Basil Watson, Londres, le 22 juin 2022. (© Matthew Chattle/Future Publishing/Getty Images)

Pourtant appelées par le gouvernement britannique, ces communautés ont subi discriminations (notamment concernant leurs demandes de logement) et racisme depuis leur arrivée sur le territoire. Enfin honorer la venue et la présence de ces immigré·e·s grâce à une œuvre d’art apparaît, plus d’un demi-siècle plus tard, plus que nécessaire.

Publicité

“La communauté devait se dire que ça n’arriverait jamais. J’ai vu des gens émus aux larmes de voir que leur expérience personnelle et leur contribution considérable au développement et à la culture de la Grande-Bretagne étaient enfin reconnues”, a partagé Basil Watson au Guardian.

Le monument national de Windrush à la gare de Waterloo, réalisé par l’artiste jamaïcain Basil Watson, Londres, le 22 juin 2022. (© Matthew Chattle/Future Publishing/Getty Images)

Présent le jour du dévoilement de la sculpture, le Prince William s’est également exprimé, rappelant que “les hommes et les femmes noires subissaient toujours des discriminations en 2022” et soulignant les énormes contributions de la génération Windrush à la société britannique – des contributions représentées entre autres par les valises qui entourent les personnages de bronze.

Publicité

La présidente du Comité de commémoration Windrush, Floella Benjamin, a affirmé son espoir que le temps répare enfin les nombreux torts subis par ces communautés. Pour elle, l’œuvre de Basil Watson a valeur de lieu de célébration et de mémoire pour tous et toutes, familier·ère·s ou pas avec ce pan de l’histoire britannique.

Vous pouvez retrouver le travail de Basil Watson sur son site.

Vous aimerez aussi :