En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

En images : le road trip américain de Sidi-Omar Alami vous donnera des envies de voyage

À tout juste 20 ans, Sidi-Omar Alami décida de quitter la France et ses études pour partir à la découverte du monde. Il commente ici quatorze de ses plus belles photos prises durant son périple sur les routes des États-Unis.

Sidi-Omar Alami est un jeune homme de 21 ans originaire de la région parisienne. À l'origine, le jeune homme devait suivre le chemin tracé par ses parents et devenir médecin. Après un échec cuisant, Sidi décide de ne pas s'apitoyer sur son sort. Il prend un sac, un appareil photo et décide de partir voir le monde. Première étape : les États-Unis.

10570448_10152191408346016_8223014426630975089_n

Plus que découvrir de jolis paysages, Sidi recherche des sensations fortes, des réponses à certaines questions philosophiques et souhaite observer d'autres cultures. Il y a un siècle, le résultat de ce parcours nous aurait légué un fascinant roman d'apprentissage. À l'ère de l'image et d'Instagram, Sidi-Omar opte pour la photo et accouche d'un travail qui n'est pas sans rappeler le hippie moderne Théo Gosselin.

A son arrivée à l'aéroport JFK de New York City, Sidi-Omar ne connait absolument personne au pays de Jack Kerouac. Après s'être fait pousser une barbe pour pouvoir rentrer dans les bars, il finit par rencontrer un musicien local et un photographe français. Ensemble, ils achètent une vieille Buick 1993 et partent à la conquête de la route parcourant plus de vingt Etats et 16 000 kilomètres.

Après trois mois de feux de camps, de boîtes de conserves et de douches dans des rivières, le jeune photographe rencontre un groupe de “rap-reggae” appelé TheL81Z. Avec eux, il s’envole pour Hawaï où il restera deux semaines.

Depuis la fin de son road trip, Sidi a visité le Canada, l'Islande, la Suède, la Suisse, le Maroc, la Mauritanie, le Qatar, l'Indonésie, la Malaisie, Singapour et l'Australie. Mais ces histoires sont pour une autre fois. Pour nous, Sidi-Omar a commenté treize photos prises durant son voyage américain, de New York City à Los Angeles en passant par le Lac Michigan et le Colorado.

New York City

my-feet-1600-broadway

Cette photo à été prise au 25ème étage d'un building au 1600, Broadway, à Manhattan. Un soir, j'étais dans un bar pour voir un match de la France pour la Coupe du Monde. J'y ai rencontré un trader français qui travaillait à Wall Street et il m'a accueilli dans son appartement de luxe pendant deux semaines. C'était incroyable de vivre là à tout juste vingt ans. J'avais l'impression d'être dans un film.

Lorsque j'étais à Broadway, j'ai fait la rencontre de Daniel Radcliffe, James Franco, et j'ai même pu jouer au foot avec l'ancien joueur des Lakers Steve Nash. Le trader, Romain, me considérait comme son petit frère. J'avais mon propre double des clefs et il me faisait totalement confiance. C'était étonnant considérant la quantité d'objets de grande valeur dans son appartement de 100m2.

Illinois

lac-michigan

Cette photo a été prise près de Chicago, dans l'Illinois. Un vif instant montrant mon pote Sticky bourré et courant tout nu vers le Lac Michigan. Il était 5 heures du matin, le soleil allait tout juste se lever. Une heure auparavant, nous étions en train d'errer dans les rues de Chicago et nous avions rencontré les Twins devant leur hôtel ; ils étaient en tournée avec Beyoncé et Jay Z.

Dakota du Sud

South Dakota

 Le Dakota du Sud est l'Etat où nous avons croisé le moins de voitures. Les routes sont de longues lignes droites sans fin. Lorsque l'on s'arrêtait pour faire du feu et ramasser du bois dans les steppes, on trouvait souvent plein de squelettes d'animaux. Nous avons aussi eu la chance de contempler le Mont Rushmore.

Colorado

thibault-in-water-california

Voici Sticky, allongé dans le lit d'une rivière dans le Colorado. Je pense que c'était l'un des moments les plus effrayants de notre voyage. Partout autour de nous, il y avait des centaines de traces de pattes d'ours. Nous étions trois, donc deux pouvaient se baigner pendant que le troisième montait la garde pour éviter de se faire surprendre par un ours. Ça ne se ressent pas dans la photo [ça c'est sûr, ndlr], mais c'était un pur moment d'anxiété.

Colorado

in-colorado-lake

 J'ai pris cette photo dans les montagnes de la région de Denver, dans le Colorado. On cherchait un spot pour se baigner, mais l'eau était bien trop froide pour ça. On avait conduit plus de trois heures à travers les routes sinueuses des montagnes pour rejoindre ce lac perché à plus de 2 000 mètres d'altitude.

Oregon

elizabeth-with-guys

Cette photo a été prise dans l'Oregon, dans une rivière près de Bend. Après plusieurs semaines de voyages, on avait enfin rejoint la Côte Ouest. La fille de dos s'appelle Elizabeth. Elle nous a découvert par Facebook et elle nous a contacté pour nous rencontrer. Elle habite la région et nous a fait découvrir les environs. Elle est née le même jour que moi. Le même jour de la même année.

Le soir venu, nous avons dormi chez elle, où nous avons par ailleurs fait la connaissance de l'une des filles de Jean-Paul Belmondo. Elle nous a confié avoir quitté la France il y a trente ans pour s'installer dans l'Oregon. C'est une femme pleine de vie et d'une générosité incroyable.

 Colorado

Waiting the train

 Sticky marchant le long d'une voie ferrée à la frontière entre l'Oregon et la Californie. Suite à un incendie dans une forêt de Californie, la police de Siskiyou nous a interdit l'accès à la route que nous voulions emprunter. Nous avons du prendre une route sinueuse dans les montagnes. C'était juste fantastique car à cause de l'incendie, tous les animaux (les cerfs, biches, etc.) sont descendus dans les champs pour échapper à la fumée qui se dégageait de l'incendie. Je n'avais jamais vu autant d'animaux sauvages.

J'étais aussi fasciné par l'immensité des trains de marchandises américains. Je dirais qu'ils sont dix fois plus longs que les trains français. J'avais l'impression d'être dans les photos de Mike Brodie.

Californie

Windy

Sur la route, quelque part en Californie. Fenêtres ouvertes, cheveux au vent. Ça ne demandait qu'à être photographié.

Californie

portrait-gorth

Voilà un portrait d'un homme appelé Gorth. Il possède une énorme propriété avec des chevaux dans le sud de la Californie, dans la région du "Joshua Tree". Nous avons passé deux nuits et deux jours chez lui, en plein désert, entourés d'énormes rochers de plus de cinq mètres de hauteur, le tout sous une chaleur écrasante. Il m'a confié que des touristes du monde entier viennent lui rendre visite.

Il héberge ses visiteurs dans une énorme niche à taille humaine. Je vous assure que c'est très confortable.

Californie 

Hollywood Boulevard

Plusieurs semaines après avoir quitté New York City, nous sommes arrivés à Los Angeles. J'ai toujours été bercé par la culture américaine, et j'arrivais enfin dans la ville des studios d'Hollywood, de Venice Beach, et des villas de Beverly Hills à plusieurs centaines de millions de dollars. Cette photo a été prise à Hollywood Boulevard. Cette ville est incroyablement gigantesque. Tu peux conduire pendant deux heures sur l'autoroute sans quitter L.A. tellement la ville est grande.

Arizona

Landscape-arizona

 Cette photo a été prise dans l'Arizona, un état encore très désert. La perspective de cette photo me plaît beaucoup. Nous nous sommes arrêtés à ce spot pour prendre une douche bien fraîche.

Texas

emmanuel-and-thibault-texas

Voici Thibault et Emmanuel, mes deux compagnons de route. Pour la petite histoire, nous ne nous appelions jamais par nos prénoms pendant le voyage, mais par nos surnoms. Emmanuel était Hector, Thibault est le fameux Sticky et j'étais Jeffrey.

Cette photo a été prise au Texas, près d'un énorme ranch. Nous nous sommes arrêtés près de la route pour contempler un superbe coucher de soleil.

 Alabama ?

Thibault-playing-banjo-in-Alabama,-USA-2

 Thibault, alias Sticky, est musicien. Sur cette photo, il joue sur un banjo acheté quelques jours auparavant dans le Texas, à Austin. Je pense qu'on était en Alabama, mais je ne suis pas sûr. C'était assez fun de passer du temps dans un camps de hippie, ce qui explique les caravanes en arrière-plan. Nous ne nous sommes pas trop attardés dans cet état par manque de temps.

Vous pouvez en découvrir plus sur le travail de Sidi-Omar sur ses différentes pages : Facebook, Instagram, Tumblr et Flickr.