En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Vidéo : Unfairy Tales, un conte pour alerter sur le destin des enfants syriens

L'Unicef met en images l'histoire émouvante d'une petite Syrienne qui a traversé la Méditerranée sur un bateau.

Il était une fois plusieurs personnes sur un tout petit bateau. Parmi elles, Malak, une jeune syrienne de 7 ans qui a fui son pays en guerre avec sa maman. Pendant leur long périple en direction de la Grèce, la mer commence à s'agiter. La musique, qui était pourtant entêtante, devient de plus en plus oppressante. Malak n'est plus vraiment rassurée. "C'était très grand, quand je l'ai vu la première fois, j'ai eu très peur."

L'eau commence à jaillir de tous les côtés et passe par-dessus bord. "J'avais très très très froid, et après avoir eu froid, j'ai eu très très très peur", avoue la jeune fille. Des profondeurs de la mer surgissent alors d'énormes tentacules terrifiantes. La mer se transforme tel un énorme monstre qui manque de faire couler le bateau. "J'avais l'impression que ma mère et moi allions nous noyer", raconte Malak. Si elles ont survécu, ce n'est pas le cas de tout le monde : "J'avais beaucoup d'amis, maintenant il n'en reste plus aucun."

8 millions d'enfants affectés par la guerre en Syrie

L'histoire "Malak and the Boat, a Journey From Syria" n'a, en effet, rien d'un conte de fée. Réalisé par l'agence de communication 180 Los Angeles, ce court métrage est d'autant plus poignant qu'il illustre les propos de Malak, une jeune Syrienne qui a réellement vécu la traversée de la Méditerranée. Son cas n'est malheureusement pas isolé, on a tous en tête l'image du petit Aylan échoué sur une plage turque car il n'avait pas pu échappé aux tentacules gigantesques de la mer Méditerranée.

Selon L'Unicef, qui a commandé cette vidéo dans le cadre de la campagne #NoLostGeneration qui marque les cinq ans du conflit en Syrie, 8 millions d'enfants sont affectés par cette guerre qui n'en finit pas. Le fonds des Nations unies pour l'enfance devrait dévoiler en mars une deuxième vidéo intitulée "Ivine and Pillow" pour continuer à sensibiliser les populations à travers sa série "Unfairy Tales". L'organisme entend ainsi rappeler que "certaines histoires ne sont pas faites pour être vécues par des enfants", ni par des adultes d'ailleurs...