En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Vidéo : 6 minutes pour prendre conscience de l’impact environnemental d’un T-shirt

Actuellement, l’industrie textile demeure la seconde industrie la plus polluante du monde. Cette courte vidéo animée permet de nous faire prendre conscience des enjeux environnementaux et de repenser nos achats vestimentaires.

Parce que nous ne sommes pas encore assez sensibilisés quant à la pollution provoquée par l’industrie du textile, la vidéo "The life cycle of a T-shirt" vous démontre en l’espace de 6 minutes les méfaits environnementaux provoqués par les T-shirts, entre autres. Effectivement, la vidéo, publiée par le webmédia TED, vous retrace le cycle de la vie d’un T-shirt. Ce sont incontestablement les pièces les plus communes du monde, que nous retrouvons dans toutes les garde-robes. Effectivement, telle que l’avance la vidéo réalisée par Angel Chang, en une année près de 2 milliards de T-shirts sont vendus à travers le monde.

Cela nous permet de découvrir l’impact environnemental que le T-shirt a sur notre planète. En partant de sa production, la vidéo montre les ressources nécessaires dans l’industrie du coton. Non seulement il faut plus de 2 700 litres d’eau pour un seul T-shirt, mais elle utilise aussi de nombreux pesticides et insecticides, extrêmement nocifs pour l’environnement. De plus, de nombreux produits chimiques sont utilisés pour les colorants textiles, des produits qui s’avèrent pour certains cancérigènes.

Des solutions existent

Au-delà de l’impact environnemental provoqué par tous les produits chimiques utilisés, la production textile a besoin d’une main-d’œuvre conséquente. Les usines textiles sont principalement basées en Asie, dans des pays où le PIB est très faible. De ce fait, non seulement les ouvriers sont exploités, mais ils sont aussi sous-payés et exposés quotidiennement à des produits nocifs pour leur santé.

Enfin, l’exportation de ces produits est elle aussi source de pollution puisque les pièces sont transportées en avion, camion, bateaux et trains. Évidemment, le but de la vidéo n’est pas de vous faire arrêter d’acheter des vêtements, mais d’autres moyens existent pour limiter vos déchets textiles. Vous pouvez notamment acheter des vêtements de seconde main, ou tout simplement acheter des vêtements composés de tissus organiques et de matières recyclées, si possible de fabrication française. Enfin, au lieu de jeter délibérément vos vêtements has been, n’hésitez pas à les donner ou à les transformer en chiffon par exemple.

On vous laisse découvrir la vidéo par vous-même, bien plus détaillée.