Boucheron et Konbini s'associent pour mettre la nature au coeur des inspirations artistiques.

Vendôrama, l’exposition qui lève le voile sur les coulisses de la Haute Joaillerie

Quand les nouvelles technologies rencontrent le monde de la Haute Joaillerie, ça donne une expérience numérique totalement immersive à découvrir d’urgence à la Monnaie de Paris.

(© Boucheron)

Shine bright like a diamond

Découvrir les coulisses d'une des plus anciennes Maison de Haute Joaillerie grâce à une visite en réalité augmentée, impossible ? C’est pourtant le pari fou et inédit que s’est lancé Boucheron avec son exposition 2.0, intitulée "Vendôrama". Pour Frédéric Boucheron, fondateur de la Maison éponyme, tout a commencé en 1858 avec l'ouverture de sa première boutique située dans les jardins du Palais Royal à Paris.

Visionnaire, le joaillier décide de s'agrandir et quitte les arcades du Palais Royal pour s'installer au 26 Place Vendôme. Avance rapide jusqu’en 2018, où la Maison Boucheron continue de régner sur la place Vendôme, en plein cœur de la capitale. Pile 160 ans se sont écoulés depuis les débuts prometteurs de cet artisan du rêve. Afin de célébrer en bonne et due forme cet anniversaire, Boucheron s’associe avec la Monnaie de Paris pour mettre en place cette expo aussi inattendue qu’avant-gardiste.

Munis de leur smartphone, les visiteurs suivront les directives de l’application Vendôrama, guidés par Wladimir, le chat malicieux emblématique de la Maison, qui surgira à chaque étape pour partager son savoir grâce à la réalité augmentée. Un parcours mûrement réfléchi, divisé en quatre étapes à suivre, chacune retraçant de façon inédite le processus de création laborieux et méticuleux du joaillier.

L’inspiration

 

Archives Boucheron - Collier Point d'Interrogation Serpent pavé de diamants, 1885 (© Boucheron).

Avant de se pencher sur le travail minutieux de Frédéric Boucheron et ses successeurs, la visite guidée attaque tout de go en nous immergeant dans le contexte familial de la Maison. Car oui, Boucheron, c’est avant tout une affaire de famille, qui se transmet de manière fluide de génération en génération. Pour illustrer cet aspect essentiel, une bibliothèque majestueuse, laquée de rouge et appartenant au style architectural asiatique, est présentée pour faciliter l’immersion.

Cerné par une pléiade d’artefacts, le visiteur est alors apte à mieux saisir l’univers de la Maison Boucheron. En effet, des extraits d’archives et des commandes effectuées au fil des décennies seront accessibles. En prime, trois ouvrages animés pourront être consultés par les plus curieux. Ceux-ci traitent de thématiques plurielles et fascinantes, de la dimension familiale de l’empire au génie de son fondateur en passant par une mise en avant de "Serpent Bohème", alias la collection phare de Boucheron, mise en couleur depuis 2017.

La conception

Collection Hiver Impérial 2017 - Présentation finale de la broche Feuille face à son dessin. Broche Feuille sertie d'un diamant ovale de 0,55 ct, pavée de diamants, sur or blanc (© Boucheron).

Si le moment de la fabrication reste primordial, l’étape de conception l’est tout autant. Un joaillier ne s’aventure pas tête baissée pour chaque nouvelle création : au contraire, il prend le temps de réfléchir en amont et s’aide de croquis et autres esquisses pour mieux visualiser ce qu’il désire concevoir. Il s’agit alors de mettre ses neurones en ébullition, avant de s’équiper d’une feuille de papier et de crayons ou de gouache. À travers une scénographie stylisée, cette phase artistique est mise en exergue dans l’exposition.

Des centaines de gouachés, lesquels ont servi d'inspirations indispensables aux ateliers, ont été réunis dans le cadre de "Vendôrama". Ils offrent une vision trop souvent survolée du métier et soulignent la minutie requise pour la profession de joaillier. En bonus, l’appli mobilisée exclusivement pour l’expo permettra aux plus déterminés de concevoir en réalité augmentée sa propre esquisse du collier Point d’Interrogation, pièce caractéristique de la Maison Boucheron imaginée en 1879. Rien que ça !

La fabrication

Collection Hiver Impérial 2017 - Sertissage de l'aigue marine ovale Santa Maria de 78,33 ct du collier Baïkal (© Boucheron).

Situés au tout dernier étage de l’hôtel particulier, surplombant la très réputée place Vendôme, les artisans de l’atelier ont pour mission de donner vie aux gouachés évoquées plus haut. Ces artisans du rêve, au talent incomparable, étaient véritablement respectés, à tel point qu’ils étaient libres de signer chacune de leurs créations. Leur savoir-faire est donc particulièrement valorisé, comme en témoigne la place qui leur est attribuée dans cette exposition éphémère.

À l’aide de vidéos interactives, une nouvelle scénographie met en lumière les différents métiers que l’on retrouve habituellement dans un atelier de joaillerie. Confortablement installé face à un écran tactile, le visiteur pourra découvrir quatre professions distinctes mais complémentaires, du sertisseur au joaillier en passant par le polisseur et le lapidaire. Dans une optique d’immersion maximale, Boucheron a imaginé un collier Point d’Interrogation grandeur nature, que les plus aguerris pourront sertir eux-mêmes, laissant ainsi une trace étincelante de leur passage.

La révélation

Collection Hiver Impérial 2017 - Représentation de la bague Perle Impériale sertie d'une perle ronde des mers du Sud de 17 mm et de perles de culture, pavée de diamants, sur or blanc (© Boucheron).

Après avoir exploré en profondeur les coulisses des étapes préliminaires et non négligeables de la joaillerie, l’heure du lever de rideau est venue. Pour l’ultime escale de ce parcours initiatique, la Maison Boucheron compte bien mettre des étoiles (ou plutôt des diamants) plein les yeux de ses visiteurs. Dans une salle dédiée et entièrement aménagée pour renforcer la dimension esthétique de l’exposition, ces derniers auront l’opportunité de s’émerveiller devant les pièces iconiques des collections "Quatre et Reflet".

Progrès numérique oblige, une animation pour le moins atypique sera proposée aux visiteurs sur le départ, toujours dans la perspective innovante de "Vendôrama". Il sera ainsi possible de réaliser une courte vidéo à 360 degrés, le tout dans un espace ayant les contours de la place Vendôme. Cette étape finale sera également l’occasion de mettre à l’honneur les innombrables publicités rétro de la marque, qui ont permis à Boucheron de rayonner à travers le monde durant les dernières décennies.

Résultat des courses, l'audacieuse "Vendôrama" répond à toutes ses promesses, nous faisant découvrir l'envers de la Haute Joaillerie grâce à un parcours aussi intuitif qu'esthétique. Tout en sobriété, les décors mobilisés coïncident impeccablement bien avec toute la dimension numérique de l'exposition. Le visiteur n'est jamais laissé pour compte, constamment incité à prendre part et interagir avec les outils 2.0 mis à sa disposition. On tient là une expérience immersive, ludique et captivante, sur une forme d'artisanat trop souvent survolée. 

Parallèlement, ce partenariat inouï avec la Monnaie de Paris permet d’accorder une attention toute particulière au patrimoine riche, artistiquement comme culturellement, de la Maison Boucheron. Il ne vous reste plus qu’à passer en mode explorateur et vous rendre au 4ter rue Guénégaud, dans le sixième arrondissement parisien. Entièrement gratuite, l’exposition se tiendra du 12 au 28 janvier 2018 et sera accessible du mardi au dimanche de 11 heures à 19 heures.

Entrée sur réservation via ce lien.

Boucheron et Konbini s'associent pour mettre la nature au coeur des inspirations artistiques.