En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Angleterre : une caricature géante d’Harvey Weinstein va finir au bûcher

Après Donald Trump, c’est au tour du producteur américain d’alimenter un feu de joie traditionnel au Royaume-Uni.

Depuis l’affaire Weinstein, les révélations en série sur les célébrités et les politiciens qui seraient coupables de harcèlement sexuel ont été qualifiées par certains de "chasse aux sorcières". Un terme particulièrement maladroit quand on sait que la persécution des sorcières, notamment entre les XVIe et XVIIIe siècles, était aussi la conséquence de la domination du patriarcat.

De nos jours, il est interdit de condamner quelqu’un au bûcher – et c’est tant mieux. Pourtant, il y a quelque chose de très satisfaisant à l’idée de penser qu’une image d’Harvey Weinstein soit sur le point de partir en fumée. En effet, ce samedi 4 novembre, à l’occasion d’un grand feu de joie annuel dans la région anglaise du Kent, une effigie de 11 mètres de haut du producteur américain sera brûlée.

Traduction : "À 11 heures ce matin, la sculpture d’Harvey Weinstein a été dévoilée. Elle sera brûlée le 4 novembre à Edenbridge lors de la célébration annuelle du feu de joie."

Chaque année, la Edenbridge Bonfire Society ("Société du feu de joie d’Edenbridge") "taquine" quelqu’un de tristement célèbre, en brûlant son effigie. Parmi les heureux élus des années précédentes, on retrouve notamment Donald Trump et Katie Hopkins (une journaliste britannique connue pour ses prises de position outrancières).

Un porte-parole de l’association explique que le choix d’Harvey Weinstein s’est imposé à la suite des révélations sur son comportement de prédateur sexuel, qu’il qualifie de "complètement abominable".

Il affirme également que "si le feu fait partie des célébrations dans le cadre de cette fête traditionnelle, animée par la bonne humeur et l’humour, il n’y a cependant rien de drôle dans le comportement d’Harvey Weinstein. C’est donc un juste retour des choses que son effigie finisse au bûcher."

Plus de 10 000 personnes sont attendues à l’événement – dont les bénéfices seront reversés à des associations caritatives locales.

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet