En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Un architecte a créé des cabanes urbaines, refuges pour les sans-abri

Alors que le nombre de personnes sans-abri ne cesse d’augmenter, un architecte a trouvé un moyen de leur donner un toit.

(© James Furzer)

Outré par les conditions de vie infligées aux sans-abri au sein de la capitale britannique, l’architecte James Furzer a trouvé une solution pour les abriter. Depuis 2010, à Londres, le nombre de personnes dormant à la rue a augmenté de 77 %, tel que le rapporte Ulyces. Et certaines mesures prises par la municipalité ne font qu’aggraver leur situation, comme en témoignent tous ces pics anti-SDF parsemés un peu partout dans la capitale londonienne par de nombreux commerçants. Ces pics sont installés devant leurs vitrines afin qu’aucun d’eux ne puisse y trouver refuge.

James Furzer, s’exprimait auprès de Détours :

"La mise en place de pics en métal dans les rues de Londres pour chasser les sans-abri de leurs lieux de repos habituels est vraiment dégoûtante et inhumaine."

En réponse à ses nouvelles installations odieuses qui ne font que se multiplier dans des capitales telles que Londres et Paris, l’architecte a pensé à un tout autre concept. En effet, Furzer a imaginé de façon très ingénieuse un moyen d’héberger temporairement tous ces sans-abri démunis. Ce dernier a imaginé "des refuges pouvant se fixer comme des excroissances aux flancs des immeubles, à hauteur d’homme", tel que le rapporte Détours.

Des cabanes urbaines qui permettraient aux sans-abri d’avoir un refuge sécurisé

Ces cabanes urbaines restent cependant extrêmement rudimentaires. Effectivement, accessibles grâce à une échelle repliable, ces espaces en hauteur ne seraient qu’une solution temporaire à cette crise du "sans-abrisme", puisqu’elles ne détiennent ni accès à l’eau, ni à l’électricité. Seuls un matelas et quelques rangements seront à leur disposition. Nonobstant, tel que le souligne Détours, celles-ci se composent d’un toit vitré qui pourrait accueillir un panneau solaire, qui donc, permettrait de chauffer leurs installations, et c’est un détail qui n’est pas négligeable.

Si ces cabanes s’avèrent être une réelle solution pour abriter les sans-abri des intempéries, elles permettraient aussi de les protéger de toutes les violences dont regorge la rue. Ces personnes sans domicile sont constamment exposées à l’humiliation sociale, et sont, en moyenne, 35 fois plus susceptibles de se suicider, tel que le rapporte l’architecte. De plus, Furzer vient préciser que ces derniers sont treize fois plus disposés aux incivilités, ajoutant sur sa campagne de financement participatif :

"Les personnes sans-abri sont des personnes aussi. Si mon concept peut encourager un changement d’attitude du public envers les sans-abri, alors le projet sera un succès."

À l’heure actuelle, sa campagne de financement lancée sur Indiegogo n’a pas encore récolté assez de fonds mais l’argent collecté permettra cependant de réaliser un prototype, qui, on l’espère, incitera les capitales concernées à adopter ce superbe projet.

© James Furzer

© James Furzer