En Namibie, un rhinocéros a réussi à blesser un braconnier présumé

shares

Serait-ce le début d'un mouvement de rébellion des rhinocéros ?

(© Jumblejet/Flickr/CC)

S'il est un animal que l'on a du mal à imaginer se faufiler discrètement pour se retourner conter un chasseur, c'est bien le rhinocéros. Et pourtant : en Namibie, l'un d'entre eux est parvenu à blesser sévèrement un braconnier présumé, en l'attaquant par surprise.

Selon le journal local The Namibian, le chasseur traquait la bête pour ses cornes. Le quotidien rapporte que l’individu répondant au nom de Luteni Muharukua a été attaqué le 14 octobre, alors qu’il avait pénétré illégalement dans le parc national d’Etosha, dans le nord de la Namibie, avec un groupe d'autres braconniers présumés.

La situation a dérapé quand un rhinocéros "sorti de nulle part" a surpris les chasseurs et a sévèrement blessé Luteni Muharukua, après une chute qu’il a faite en tentant de s’échapper. L’officier de police Simson Shilongo a déclaré :

"Ses amis l’ont récupéré et l’ont caché sur une montagne non loin de là. Il a été arrêté le lendemain par la police."

L’agence Associated Press a confirmé que le suspect est actuellement à l'hôpital, où il est constamment surveillé par un agent.

À cause de l’augmentation constante de la demande de cornes, les rhinocéros sont en voie de disparition. L'ONG WWF affirme que 95 % des derniers spécimens de rhinocéros africains vivent en Afrique du Sud, au Zimbabwe et en Namibie, "la majorité d’entre eux étant dans le parc national d'Etosha".

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet