En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Le Bénin va développer une ville intelligente et innovante, baptisée Sèmè City

C’est le quatrième pays d’Afrique noire à se lancer dans l’aventure.

Aperçu d’un logement à Sèmè. (© Hope Smart City Project)

Tout le monde rêve d’une ville intelligente. Le Nigeria évoque aussi cette possibilité, malgré les nombreuses difficultés du pays. Le problème, c’est qu’une ville intelligente ne peut fonctionner que dans un pays économiquement stable.

Après Vision City au Rwanda, Hope City au Ghana, et Waterfall City en Afrique du Sud, c’est désormais au tour de la République du Bénin de se lancer dans l’arène. Le gouvernement a annoncé son plan consistant à lancer une nouvelle ville intelligente baptisée Sèmè City, dont le but est de cultiver les innovations africaines comme solutions pour faire face aux défis économiques du continent.

 

Qu’est-ce qu’une ville intelligente exactement ? C’est une agglomération dont le développement urbain se construit sur une vision d’intégration de l’information, des nouvelles technologies de communication et d’Internet pour la gestion de ses ressources.

Un appel à projets

Sèmè City est actuellement en cours de construction et doit servir de centre technologique pour le pays, avec un incubateur d’entreprises. 250 start-up seront sélectionnées et recevront un soutien financier d’ici à 2030. Le gouvernement propose également un allégement fiscal, une zone avec des avantages spécifiques aux futurs habitants de Sèmè City pour encourager l’entrepreneuriat et l’investissement.

Sèmè City disposera aussi d’un centre de recherches et d’établissements universitaires ; le gouvernement envisage d’ailleurs de s’associer avec des universités internationales. Si tout se déroule comme prévu, Sèmè City devrait former 200 000 étudiants et créer des emplois d’ici 2030.

Les start-up et autres organisations ont jusqu’au 15 novembre pour postuler par email afin de faire partie de l’aventure.

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Find me where pop-culture meets tech, with a dash of film.