En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Quand Grazia efface les cheveux de Lupita Nyong’o de sa une

Très sereinement, Grazia s’est permis de couper les cheveux de Lupita Nyong’o sur Photoshop, alors que celle-ci faisait la une du magazine. Et l’actrice n’a pas du tout apprécié.

Il y a trois semaines, le magazine Evening Standard provoquait le scandale en se permettant de photoshoper leur une, effaçant une partie de la coiffure de la chanteuse Solange, qui n’avait pas été alertée de ce changement. Apparemment, cette polémique n’a pas servi de leçon à Grazia.

En effet, celui-ci a reproduit exactement le même scénario avec sa dernière couverture. Cette fois-ci, c’est la réalisatrice et actrice Lupita Nyong’o qui s’est vue photoshoper et effacer une partie de sa coiffure, sans en avoir été avertie.

Lupita Nyong’o a déclaré ce 10 novembre sur un post Instagram :

"Je suis déçue que Grazia.uk m’ait invitée à apparaître en couverture, pour ensuite aplanir mes cheveux, dans le but de me faire correspondre à leur idéal de beauté."

Les photos prises pendant le tournage démontrent bien que l’artiste mexico-kényane ne possède pas la même coiffure. Non seulement sa queue-de-cheval a été effacée, mais il semblerait que ses cheveux aient aussi été aplanis. Elle poursuit :

"Comme je l’ai déjà évoqué très clairement par le passé, j’embrasse mon héritage avec chaque fibre de mon corps. Même si j’ai grandi en pensant que la peau claire et les cheveux lisses et soyeux étaient les standards de beauté, je sais maintenant que ma peau foncée et que mes cheveux crépus sont beaux eux aussi. […] Si j’avais été consultée, j’aurais expliqué que je ne peux ni soutenir ni tolérer la suppression de ce qui constitue mon héritage."

Son message se termine avec le hashtag #DTMH : "Don’t touch my hair" ("Ne touche pas à mes cheveux"), qui a été popularisé par Solange depuis que le scandale avec Evening Standard a éclaté. Depuis, Grazia s’est excusé via un post Instagram, en reconnaissant platement l’erreur commise.

Cet énième scandale ne fait que souligner, une fois de plus, les combats que doivent mener les femmes métisses et noires pour réussir à garder leurs cheveux naturels aussi bien sur les défilés que sur les shootings photos.

À lire -> "Don’t touch my hair" : la une du magazine Evening Standard avec Solange fait polémique