En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

hm_kenzo_00 (1)

En images : la collection de Kenzo et H&M s'annonce bestiale

C'est coloré et audacieux, comme on pouvait s'y attendre. Le tout est servi par un beau casting.

Le géant du prêt-à-porter H&M a déjà collaboré avec des maisons renommées comme Balmain et Alexander Wang, mais l’annonce de sa collaboration avec Kenzo pour une collection a provoqué une hype à la hauteur de la surprise provoquée. Bien que la collection ne sortira pas avant le 3 novembre, la marque suédoise vient de diffuser quelques images qui nous donnent un avant-goût. Et le buzz semble justifié.

La maison Kenzo, connue pour son esthétique audacieuse et excentrique, a clairement imprimé sa marque sur la campagne de H&M. Une chose est sûre : ce ne sont pas des habits pour les pisse-froid, une caractéristique propre aux créations Kenzo. Sur les images de la campagne, dévoilées par le magazine Vogue, on peut voir des combinaisons aux couleurs vives et des bottines pointues zébrées, le tout porté par des jeunes artistes et des activistes venus du monde entier, plutôt que par des mannequins classiques.

Amy Sall et Juliana Huxtable. (© H&M)

La marque H&M est connue pour faire appel à des top-modèles célèbres pour ses campagnes (comme ce fut le cas pour la campagne H & M x Balmain). Mais les directeurs de la création de Kenzo, Carol Lim et Humberto Leon, ont choisi un ensemble de jeunes créatifs, parmi lesquels Amy Sall — activiste africaniste et sensation d’Instagram —, Juliana Huxtable — artiste, poète et activiste trans —, le musicien Oko Ebombo, et la maquilleuse londonienne Isamaya Ffrench.

Kenzo est connue pour avoir privilégié la diversité dans un secteur qui préfère les modèles blanc et cisgenre, comme en témoignent ses castings très mélangés. De son côté, H&M a essayé cette année de faire évoluer la diversité de ses modèles en faisant participer à ses défilés et à ses campagnes un mannequin portant un hijab, ainsi que des modèles grandes tailles.

Dans une interview donnée à Vogue, Humberto Leon et Carol Lim — également fondateurs d'Opening Ceremony, label des cool kids new-yorkais — ont expliqué que ces choix de casting étaient tout sauf un accident et qu’ils avaient décidé de mettre en avant des personnes qu’ils admiraient, "des icônes dans leurs domaines, des personnes qui sont importantes au-delà de leur sensibilité pour la mode".

Oko Ebombo. (© H&M)

Isamaya Ffrench. (© H&M)