En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Pour la première fois, une femme a été cryogénisée en Chine

La Chine vient de se lancer dans la cryogénisation humaine. L’occasion de faire un petit point sur un vieux fantasme (presque) devenu réalité.

(© Warner Bros./DC Comics)

Pour la première fois, la Chine a cryogénisé un être humain. Le 8 mai dernier, Zhan Wenlian décède, à 49 ans, d’un cancer du poumon. La cryogénisation a eu lieu dans les heures qui ont suivi son décès. Son mari, à l’initiative de l’opération, espère qu’il sera possible de la ressusciter quand la science aura vaincu la maladie du siècle.

La procédure de cryogénisation a duré 55 heures et s’est déroulée au Shandong Yinfeng Life Sciences Research Institute. Le corps a été plongé dans un réservoir d’azote liquide de 2 000 litres et sera conservé à -196 degrés. À ce jour, plus de 300 personnes ont déjà été cryogénisées dans le monde. La plupart d’entre elles ont connu le grand froid aux États-Unis grâce à deux entreprises leadeuses sur le marché : Alcor et Cryonics Institute. Une troisième, Kriorus, se trouve en Russie.

Si la cryogénisation vous tente, vous vous heurterez à deux obstacles de taille : en France, la loi l’interdit. Mais il est néanmoins autorisé d’émigrer aux États-Unis pour se faire conserver. Il faut juste penser à le faire avant de mourir. D’autre part, la cryogénisation coûte cher. Les tarifs dépendent des entreprises, mais il faudra dépenser au bas mot 30 000 euros, comme le rappelle L’Express. Et il y a cette incertitude fondamentale : aucun être humain cryogénisé n’a encore été "réveillé". Les scientifiques ne savent d’ailleurs pas si cela sera possible un jour.

Sans vouloir passer à l’acte, vous souhaitez quand même savoir comment marche la cryogénisation ? Cette petite vidéo amusante d’Arte vous l’expliquera. Et (c’est vraiment le cas de le dire) vous mourrez moins bête !

slash, tech et médias.