En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Les tweets de Fillon qui prennent une autre dimension après le Penelope Gate

L'épouse du candidat des Républicains est accusée par Le Canard enchaîné d'avoir touché 500 000 euros en tant qu'assistante parlementaire de son époux. Pour l'hebdomadaire, ce poste de huit ans aurait été un emploi fictif. Étrange, car François Fillon n'a eu de cesse de critiquer le "système" et ceux qui en profitent dans sa campagne.

Source © Twitter

Source © Twitter

C'est une affaire bien gênante qui touche François Fillon. À quelques mois du premier tour de l'élection présidentielle, le candidat des Républicains doit faire face à des accusations concernant une somme importante que sa femme, Penelope, aurait touchée dans le cadre d'un contrat d'assistante parlementaire. Le problème c'est que, comme l'explique l'hebdomadaire Le Canard Enchaîné qui révèle l'affaire, personne ne semble avoir jamais vu madame Fillon travailler à ce poste.

Un emploi fictif donc ? C'est ce qu'affirme le quotidien satirique. Le hic, c'est que François Fillon a pourtant fait de l'honnêteté et de la dénonciation du "système" le fer de lance de sa campagne, comme le montrent plusieurs de ses tweets :

En réponse à l'article du Canard enchaîné, François Fillon a dénoncé des "boules puantes" de campagne et qualifié les révélations de l'article de misogynes.