En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

En 2050, les océans abriteront plus de plastique que de poissons

Une étude publiée hier, mardi 19 janvier, par le Forum économique mondial de Davos alerte sur la surconsommation de matières plastiques. Et pour cause : d’ici 2050, il y aura plus de plastique, en poids, que de poissons dans les océans du globe.

Source : World Economic Forum

© World Economic Forum

L’étude de Davos intitulée "The New Plastics Economy, Rethinking the Future of Plastics" (la nouvelle économie des matières plastiques, repenser le futur des matières plastiques) interroge l’avenir de ce matériau dont l’usage très répandu à travers le monde n’est pas sans conséquences.

Ce rapport, basé sur des entretiens avec 180 experts et sur l’analyse de 200 rapports annexes, estime que d’ici l'année 2050, la quantité de plastique produite à l’échelle mondiale sera multipliée par trois pour atteindre 1,124 million de tonnes. Parallèlement, l’ "économie du plastique" avalera 15 % du budget "carbone" annuel mondial (qui est le budget à respecter pour atteindre l'objectif d'une baisse de 2 % du réchauffement climatique), contre 1 % aujourd’hui.

Le fléau des emballages en plastique

L’utilisation du plastique, matériau pratique et peu coûteux, a été multiplié par 20 ces cinquante dernières années. Et un quart de cette production concerne uniquement les emballages.

Mais seulement 14 % des emballages en matière plastique sont collectés pour être recyclés. Un taux extrêmement faible par rapport aux autres matériaux : 58 % pour le papier et jusqu’à 90 % pour le fer. Pire, presque un tiers de tous les emballages en matière plastique produits dans le monde atterrissent dans une poubelle et finissent dans la nature.

Source : Global Economic Forum

Source : Global Economic Forum

"Après un premier bref cycle d’utilisation, 95 % de la valeur matérielle des emballages en plastique, entre 80 et 120 milliards de dollars par an, sont perdus dans l’économie" explique le rapport.

Pour le Forum de Davos, la seule façon d’éviter un désastre est d’améliorer considérablement l’économie du recyclage. Pour cela, il faut inciter les citoyens à non seulement collecter et trier le plastique, mais aussi à privilégier les emballages recyclables. L'autre priorité est de convaincre les pays d'améliorer leur système de collecte de déchets. En France, l’usage des sacs en plastique à usage unique devrait être interdit en mars.

À lire sur le même thème : le premier magasin bio 100% sans emballage a ouvert ses portes à Paris