En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Les empreintes d’un nouveau dinosaure géant proche du T. rex viennent d’être découvertes en Afrique

Une équipe de paléontologues a mis au jour au Lesotho les empreintes fossilisées d’un dinosaure d’une espèce jusqu’alors inconnues datant de 200 millions d’années. Il s’agirait d’une espèce proche du fameux T. rex.

Retenez ce nom : Kayentapus ambrokholohali. Il ne s’agit pas d’une bactérie ou d’une plante médicinale mais d’un nouveau dinosaure géant découvert par une équipe internationale de paléontologues au Lesotho, en Afrique australe.

Datant d’il y a 200 millions d’années, les empreintes fossilisées de la bête laissent voir des pattes à trois orteils. Elles constituent les plus grandes traces de pattes de théropodes (famille de dinosaures bipèdes carnassiers) retrouvées jusqu’alors sur ce continent.

Les scientifiques, qui ont publié leur découverte le 25 octobre dans la revue américaine Plos One, estiment que ces empreintes de 57 centimètres de longueur sur 50 centimètres de largeur appartiendraient à un dinosaure de neuf mètres de long et près de trois mètres de haut.

(© Newsweek)

Il s’agirait donc d’un "méga-théropode", un bipède géant aux dents acérées, sorte d’ancêtre cousin du Tyrannosaure rex (T. rex) qui, lui, est apparu bien plus tard, il y a environ 150 millions d’années, et mesurait douze mètres de long.

Une découverte majeure

Pour les paléontologues, il s’agit d’une découverte majeure puisque l’on pensait jusqu’à présent, nous apprend Newsweek, que les dinosaures de cette période étaient beaucoup plus petits, mesurant en moyenne de trois à cinq mètres de long.

Il s’agit donc d’une preuve que les théropodes de très grande taille existaient déjà au début du Jurassique bien que cette période ait été dominée par les espèces herbivores, omnivores et carnivores de moindre taille. Un saut dans l’évolution puisque cela décale l’existence des méga-théropodes à au moins 50 millions d’années plus tôt que ce qui était estimé jusqu’alors.

Comme le rapporte 20 Minutes, les seules traces similaires au monde a avoir été mis à jour se situent en Pologne. Une découverte rarissime qui mérite d’être soulignée.