En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Sondage : Jean-Luc Mélenchon, meilleur espoir de la gauche pour la présidentielle 2017

Au vu d'un sondage Kantar Sofres-OnePoint pour RTL, LCI et Le Figaro dont les résultats ont été dévoilés mardi 25 octobre, c'est Jean-Luc Mélenchon qui rassemblerait le plus de voix à gauche.

Jean-Luc Mélenchon, triomphant lors du "pique-nique de la France insoumise", à Toulouse, le 28 août 2016. (© Francis Rodor/Facebook de Jean-Luc Mélenchon)

Jean-Luc Mélenchon, triomphant lors du "pique-nique de la France insoumise", à Toulouse, le 28 août 2016. (© Francis Rodor/Facebook de Jean-Luc Mélenchon)

Les partis politiques se rangent en ordre de bataille en vue de la présidentielle 2017. Alors que la primaire de droite occupe le terrain médiatique de cet automne, il est toujours hasardeux de dire à qui incombe le leadership à gauche. Or d'après un sondage Kantar Sofres-OnePoint pour RTL, LCI et Le Figaro dévoilé mardi 25 octobre et réalisé selon la méthode des quotas, c'est Jean-Luc Mélenchon qui s'impose comme le meilleur espoir à gauche.

Au premier tour, le candidat du Front de gauche domine systématiquement François Hollande et Manuel Valls. Il cumule 13 à 15,5 % d'intentions de vote, devant le président de la République dont les résultats pourraient varier entre 9 et 13 %.

Bien sûr, nous sommes dans l'hypothèse où François Hollande – à la tête de 4 % de satisfaits de sa politique – se présente à sa propre succession. Or si les médias se délectent d'une éventuelle candidature de Manuel Valls, ce n'est n'est pas gagné pour son intronisation au poste suprême. D'après les résultats du sondage, les espoirs des convaincus de l'autorité naturelle du premier ministre devraient être douchés : face à Valls, tout comme Hollande et avec les mêmes résultats, Jean-Luc Mélenchon l'emporterait.

Mélenchon vs. Macron

Or un autre ministre, ou ex-ministre plus précisément, pourrait griller la politesse à JLM en cas de candidature : Emmanuel Macron. L'écart d'estimations entre l'ancien locataire de Bercy et Jean-Luc Mélenchon se situe entre 1 et 4 % suivant les hypothèses de candidature – Emmanuel Macron battrait le plus certainement le candidat du Front de gauche dans le cas où Alain Juppé et Manuel Valls seraient également en lice.

Mais pour l'instant, Emmanuel Macron n'a pas formellement déclaré qu'il tenterait sa chance pour conquérir l'Elysée. De plus, selon l'institut Ifop pour le Journal du dimanche, Jean-luc Mélenchon est celui qui aux yeux des électeurs de gauche "représente le mieux les valeurs de la gauche", alors que l'ex-banquier d'affaires se revendique d'une idéologie "ni droite, ni gauche".

La gauche sera-t-elle seulement au second tour ?

Au fond, le problème pour la gauche est tout autre : y aura-t-il un représentant de la France de gauche au second tour ? Dans toutes les hypothèses du sondage, les candidats Les Républicains et Marine Le Pen remportent un score considérablement plus élevé que les 15,5 % maximum engrangés par le chantre de la VIe République. Nicolas Sarkozy tourne entre 20 et 22 %, Alain Juppé entre 28 et 34 %, la candidate d'extrême droite entre 26 et 29 %.

Or à six mois de la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon surfe sur une bonne dynamique : comme RTL le signale, sur la base de précédentes enquêtes où il plafonnait encore à environ 12 %, l'ex-ministre de Lionel Jospin a gagné près de trois points dans les enquêtes. reste à savoir si ce sera suffisant.

Affreux vilain metalhead incurable, aussi rédac' chef du webzine Hear Me Lucifer.