En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Florence refuse qu'un McDonald's s'implante sur la piazza del Duomo

A priori, l'enseigne McDonald's n'a rien à faire sur la piazza del Duomo de Florence, classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Mais la chaîne de fast-food s'acharne, au grand dam des habitants et de la municipalité. 

15273576333_d06b09af9b_k

La cathédrale Santa Maria del Fiore dont le célèbre dôme donne son nom à la piazza del Duomo. (© C./Flickr)

La piazza del Duomo ("place du Dôme" en français) est l'un des plus importants sites touristiques de la capitale de la Toscane. On peut notamment y admirer la cathédrale Santa Maria del Fiore et le campanile de Giotto, qui date du XIIIe siècle, ou le baptistère Saint-Jean, dont la construction initiale remonte au IVe siècle. Des monuments historiques en marbre vert, rouge et blanc devant lesquels se pressent chaque année des millions de visiteurs venus du monde entier.

À des fins de conservation et pour préserver son authenticité, la place est classée au patrimoine mondial de l'Unesco et fait l’objet depuis le début de l’année d’une nouvelle réglementation "pour la protection du patrimoine du centre historique", comme le rappelle Le Monde. Celle-ci prévoit des mesures drastiques destinées à préserver la culture régionale, notamment en bannissant les restaurants qui utiliseraient des produits précuits ou surgelés, au détriment d'une cuisine fraîche et locale. Le principe du fast-food semble donc exclu d'office. Sauf que McDonald's ne l'entend pas de cette oreille...

McDonald's fait de la résistance

Le Monde rappelle que la multinationale avait déjà vainement tenté de s'implanter sur la piazza del Duomo en 1989. Un échec que la marque au "M" ne semble pas digérer. Alors même qu'elle possède d'autres restaurants dans la ville, la chaîne a annoncé qu'elle s'apprêtait à demander une dérogation à la réglementation en vigueur sur la place. Parallèlement, elle s'est lancée dans un plan d'action destiné à contourner la nouvelle règle, en se donnant des apparences de restaurant classique, voire typique.

"L’établissement n’aura pas les caractéristiques du fast-food mais du restaurant avec le service à table, accompagné d’éléments supplémentaires de valorisation de l’offre à travers un espace culturel, une librairie et des points d’information pour les citoyens", détaille Giovanni Bettarini, adjoint au développement économique à la mairie dont les propos sont rapportés par Le Monde.

Le maire de Florence, Dario Nardella (Parti démocrate, centre gauche), a pris position contre cette initiative, quitte à "mener cette bataille devant les tribunaux". Un premier verdict est attendu le 5 juillet. En attendant, les habitants se sont mobilisés via une page Facebook intitulée "Non au McDonald’s sur la place du Duomo et à la dégradation du centre-ville". Elle met notamment en scène des éléments de la culture florentine détournés à la sauce McDo, comme les tripes à la toscane transformées en Burger McTripes, ou un David McDonald's, une version revisitée de la sculpture de Michel-Ange.