En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Pour Mark Zuckerberg, la télépathie, c'est pour demain

Zuckerberg voit l'avenir en télépathie et semble bien décidé à lire dans le cerveau des humains. La transmission d'émotions et de pensées n'est plus très loin pour le géant américain.

Mark Zuckerberg © Brian Solis, Flickr

Mark Zuckerberg © Brian Solis, Flickr

Mark Zuckerberg semble bien décidé à pousser la technologie à se dépasser, prévoyant des performances toujours plus grandes. Après avoir conquis le monde avec Facebook, le géant américain se voit déjà révolutionner la communication avec un concept encore inédit.

Après s'être introduit dans la vie privée des utilisateurs de son réseau, Mark Zuckerberg pourrait bien s'introduire dans leurs pensées à plus ou moins long terme. C'est du moins ce que ses plans prévoient. Posté derrière son ordinateur, le boss du réseau le plus connu de la planète s'est adonné au jeu des questions-réponses avec les internautes. C'est à cette occasion qu'il a affirmé que "un jour, vous serez capable de penser à quelque chose que vos amis pourront ressentir immédiatement".

En quête de l'ultime intelligence artificielle

Ne cachant pas son intérêt pour le cerveau humain, Zuckerberg a développé ses intentions et sa curiosité lors de la même session :

Je suis très intéressé par les questions concernant les gens. Qu'est-ce qui va nous permettre de vivre pour toujours ? Comment traite-t-on toutes les maladies ? Comment marche le cerveau ? Comment marche l'apprentissage et comment peut-on faire en sorte de rendre l'humain capable d'apprendre un million de fois plus ?

Autant de questions qui trahissent sa fascination pour l'intelligence artificielle. Cependant, si Zuckerberg fait preuve d'un acharnement à la tâche, il n'est pas le seul sur l'affaire. Déjà en 2007, l'un des géants de l'industrie américaine avait commencé à s'intéresser à la télépathie.

À cette époque Microsoft, la firme fondée par Bill Gates, avait déjà commencé à lire le cerveau humain. A travers la captation de l'activité électrique du cerveau, un dispositif pourrait lire l'état mental du cobaye. Une découverte de taille qui a d'ores et déjà été brevetée par la société.