En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Manix et H&M critiquées à cause de publicités jugées racistes

Dernièrement, des pubs de Manix et de H&M ont été épinglées par de nombreux internautes les considérant racistes.

La dernière campagne de Manix suscite l’indignation sur les réseaux depuis fin décembre. Comme le rapporte Le Monde, l’une des affiches pour la gamme de préservatifs Manix Zero affichée dans le métro parisien a en effet été jugée raciste et sexiste. On y voit une jeune femme blanche posant fièrement sa main sur la tête d’un jeune homme noir au large sourire, qu’elle domine. Le slogan ? "Osez être plus proches avec Manix Zero Imperceptible."

De nombreux internautes ont dénoncé les messages diffusés par une telle mise en scène. Sur Facebook, le documentariste Ladji Real a par exemple expliqué en quoi cette affiche véhiculait selon lui des clichés racistes. Il considère que l’image "reprend les codes des photos de trophée de chasse", et que l’homme est représenté comme une proie : la femme "pose une main dominatrice et condescendante sur la tête de ce dernier (un geste habituellement réservé aux enfants ou aux animaux)". Il ajoute :

"Cette affiche est une somme des clichés sur l’homme noir, à savoir un grand enfant à éduquer pour tirer profit de sa 'joie de vivre', ainsi qu’un animal à apprivoiser pour tirer profit de 'sa force' et de ses 'incroyables compétences sexuelles'."

Selon le réalisateur, avec son slogan, la marque encourage à "oser la proximité sexuelle que représenterait l’homme noir. Fantasme enfin envisageable, grâce à Manix qui nous protège des contaminations que l’on peut risquer avec un noir". Un avis partagé par beaucoup.

Contactée par Le Monde, l’agence de communication derrière cette campagne, +Knauss, a expliqué que la photo avait été prise au cours d'un tournage d’une série de vidéos qui devraient être diffusées sur les réseaux sociaux en 2018. Chacune ferait interagir deux personnes (de sexe différent ou non), pas forcément de manière sexuelle. Le couple de l’affiche en question aurait en fait une relation plutôt amicale, et l’image ne retranscrirait pas bien leur vidéo.

Du racisme systémique de notre société

La justification peine à servir d’excuse, de nombreux internautes se demandant comment l’affiche a pu être validée par les équipes concernées. Pour le militant afroféministe João Gabriell :

"Le contexte de production de cette pub comme n’importe quelle autre n’est pas neutre : pour le sujet qui nous occupe ici, il s’agit d’une société déjà saturée de représentations négatives sur les noirs en général, et à propos de sexualité en particulier. Sexualité, qui dans le cas des noirs, ne renvoie pas uniquement au plaisir ou à la procréation, mais à la maladie (entre autres choses négatives). Une société dans laquelle l’infantilisation est l’une des formes les plus sournoises de racisme envers les noirs."

Ce 8 janvier, "le racisme, bel et bien réel, qui structure nos sociétés" évoqué par le militant sur son blog, a également été épinglé dans une pub H&M.

Pour le lancement d’une collection pour les garçons au Royaume-Uni, la marque a mis en ligne une photo d’un enfant noir portant un sweat avec le message "Coolest monkey in the jungle" ("le singe le plus cool de la jungle").

Contacté par Europe 1, la marque a assuré que la photo avait été "retirée de toutes les chaînes H&M", ajoutant : "Nous présentons nos excuses à quiconque ait pu être offensé." Là encore, difficile de ne pas interroger le processus ayant amené à valider une telle image.