En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Un maire italien vous offre 2 000 euros si vous vous installez dans son village des Pouilles

Le maire de Candela, un village de la région des Pouilles dans le sud de l’Italie veut redynamiser sa commune en offrant un chèque allant jusqu’à 2 000 euros à ses futurs résidents.

Polignano a Mare, région des Pouilles. (© Wikimédia)

Payer les gens pour les encourager à devenir résidents de sa commune : telle est l’idée du maire de Candela, une bourgade médiévale de 2 700 âmes située au nord-ouest des Pouilles. Une région qui connaît un renouveau touristique ces dernières années (on parie qu’au moins un de vos contacts a posté des photos de son été dans les Pouilles sur Instagram cette année).

Mais si cette province séduit les touristes en recherche d’authenticité, elle peine à garder une population stable. Les habitants préférant l’exode dans les villes à la vie rurale de la région plutôt agraire et rustique. Alors, pour retrouver sa population des années 1990 de 8 000 habitants, le maire met la main à la poche.

Un charme endormi

"Jusque dans les années 1960, les voyageurs surnommaient [Candela] la 'petite Naples', à cause de ses rues pleines de voyageurs, de touristes, de marchands et de vendeurs ambulants" se souvient Nicola Gatta, le maire en question auprès de CNN.

Or aujourd’hui, l’émulation d’antan a disparu et la population restante se fait vieillissante. Une de ses nombreuses villes fantômes de l’exode rural comme il en existe aussi en France, mais dont le cadre n’en reste pas moins, si ce n’est grandiose, plein de charme. Ruelles pittoresques, immeubles baroques, maisons aux terrasses en pierre panoramiques et aux balcons ornés attendent ainsi désespérément un nouveau souffle.

"Tout le monde doit travailler"

Nicola Gatta offre ainsi un chèque de 800 euros aux personnes seules, 1 200 euros aux couples, et jusqu’à 2 000 euros aux familles nombreuses pour venir dynamiser et réveiller ce petit paradis idyllique endormi. Certaines factures ou taxes peuvent aussi être prises en compte par la municipalité.

Néanmoins, hors de question de pratiquer une politique de l’assistanat. Cette aide doit servir à motiver de nouveau résidents à venir s’établir à Candela, pas à squatter sans rien faire. Il est donc demandé aux postulants d’avoir déjà un revenu d’au moins 7 500 euros par an :

"Nous ne voulons pas voir débarquer un troupeau de gens qui pensent pouvoir vivre au crochet de l’argent public dispensé par la mairie. Tous les résidents doivent avoir un travail et un revenu", prévient l’adjoint au maire Stefano Bascianelli.

Six familles du nord de l’Italie auraient déjà fait leurs valises et cinq seraient en train de postuler. Si l’appel du charme rustique du sud de l’Italie se fait sentir, il ne vous reste plus qu’à vous lancer.

Lire aussi -> L’Italie lance un concours avec une centaine de châteaux gratuits à la clef