En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Ce maillot de bain "effet seins nus" va rendre fou Facebook

En lançant un maillot de bain effet seins nus, deux créatrices se sont inscrites aux côtés de Free the nipple. Un mouvement qui a beaucoup fait parler de lui ces dernières semaines. 

Si certaines personnes malveillantes pourraient parier sur un coup monté des Femen, que nenni ! La campagne "Free the nipple" (soit littéralement en français "Libérer le téton") a été lancée il y a quelques années et est devenue rapidement virale sur la Toile ces dernières semaines.

À l'origine de cette mobilisation, il y a un film réalisé par l'Américaine Lina Esco en 2012, qui a donné son nom au mouvement. Un premier opus basé sur une histoire vraie, celle de deux femmes qui commencent une révolution afin de renverser la censure arriérée des États-Unis.

On peut ainsi lire sur le site du film :

Free the Niples est un film, un mouvement pour l'égalité, et une mission pour valoriser les femmes à travers le monde. Nous sommes contre l'oppression des femmes et la censure, à la fois aux États-Unis et dans le monde entier. Aujourd'hui, aux États-Unis, il est effectivement illégal pour une femme d'être torse nu, l'allaitement inclus, dans 35 états.

Dans les endroits les moins tolérants comme la Louisiane, un mamelon exposé peut amener une femme en prison pour trois ans et peut lui couter 2500 $ d'amendes. Même à New York, où le topless public est légalisé en 1992, la police de New York continue d'arrêter des femmes. Nous travaillons pour changer ces inégalités à travers le cinéma, les médias sociaux, et une campagne populaire.

Dernièrement, les exemples ne manquent pas : la censure de l'affiche de Sin City 2, l'interdiction de photos de Rihanna en topless sur Instagram puis ou la suppression pendant 24h du compte Instagram de Scout LaRue Willis (la fille de Bruce Willis et Demi Moore) pour s'être affichée en mai dernier les seins à l’air dans les rues de New York afin de protester contre la censure sur les réseaux sociaux. Les État-Unis ne rigolent pas avec la nudité. Et sur Instragram ou Facebook, la politique en matière de poitrine dévoilée est particulièrement stricte.

En effet, selon les Standards de la communauté Facebook, "tout contenu montrant la nudité ou à connotation sexuelle n'est pas autorisée", les photos de femmes torse nu, en train d'allaiter ou non étaient alors considérées comme pornographiques.

La victoire des mamans sur Facebook

Si le mouvement a particulièrement pris de l'ampleur ces dernières semaines pour que les femmes qui allaitent puissent poster des photos d'elles et de leur progéniture, une autre polémique qui s'est déroulée l'année dernière avait eu un large retentissement dans les médias.

En effet, l'histoire commence lorsque Scorchy Barrington, une New Yorkaise qui avait subi une opération de mastectomie, milite pour que ces photos soient autorisées sur Facebook. Son argumentation : ces photos ont des fins pédagogiques et de sensibilisation autour du cancer du sein.

La pétition lancée, Facebook avait rapidement accepté et voilà ce que l'on peut lire sur le site d'aide de Facebook en réponse à la question : les photos post-mastectomie sont-elles autorisées sur Facebook ?

Oui. Nous sommes conscients que la mastectomie est un évènement très important dans une vie et que le fait de partager des photos peut contribuer à sensibiliser le public à la question du cancer du sein et à soutenir les hommes et femmes ayant été diagnostiqués, suivant un traitement ou ayant des séquelles de leur cancer. La plupart des photos de ce type respectent nos règlements.

Alors que les hommes peuvent être torse nu sur leurs photos, ce n'est pas le cas des femmes et c'est également pour cela que la polémique est née, les initiatrices du mouvement voyant cela comme une forme de discrimination. Ainsi, pendant quelques semaines, les jeunes mamans souhaitant poster des photos de leur enfant en train d'allaiter, ont rejoint la campagne Free the niples. Pour elles, l'allaitement est un geste naturel, il n'y a donc aucune raison qu'on ne puisse pas le montrer...

Le mouvement a ainsi remporté une petite victoire en juin, lorsque Facebook a arrêté de supprimer les photos où on voyait les femmes allaiter. Une autorisation révélée par la militante pro-allaitement Paala Secor, qui s'est tout simplement rendue compte que ses photos n'étaient plus censurées.

Et depuis, à la question, Le site Facebook autorise-t-il les photos de mères en train d’allaiter ?, voilà ce que Facebook nous répond :

Oui. Nous reconnaissons la beauté et le caractère naturel de l’allaitement, et nous sommes ravis de savoir qu’il est important pour les mères de partager leurs expériences avec autrui sur Facebook. La plupart de ces photos respectent nos règlements.

Veuillez noter que les photos que nous examinons nous sont presque toutes signalées par d’autres membres qui se plaignent de leur partage sur Facebook.

Veuillez noter également que le réseau social de Mark Zuckerberg précise bien que ce n'est pas de sa faute...

Le maillot de bain seins nus pour relancer la polémique

Lancé pour ironiser l'interdiction des topless sur les réseaux sociaux et aux États-Unis de manière plus général, la marque The TaTa Top a créé un maillot de bain couleur chair avec deux tétons très réalistes dessinés judicieusement au bon endroit. Disponible uniquement sur Internet pour 28 dollars, ce qui pouvait s'apparenter au départ à une blague est rapidement devenu le symbole non-officiel de la campagne Free the nipple.

Contactée par BFMTV.com, Michelle, une des créatrices, confie comment lui est venu ce projet :

Un jour, ma fiancée me racontait que deux amies, de nationalité hollandaise, s'étaient faites réprimander par un maître-nageur alors qu'elles voulaient se baigner "topless" dans un lac du Michigan, ce qui est interdit aux États-Unis. Je me suis dit: "Pourquoi les hommes auraient le droit et pas nous? Après tout, un téton reste un téton!" L'idée du bikini effet seins nus venait de naître.

Les deux femmes à l'origine du maillot sont donc Robyn Graves et Michelle Lytle et elles ont clairement eu envie de susciter plus qu'un buzz. "C'est formidable de créer un produit qui fait rire les gens, mais c'est encore mieux de faire quelque chose de sérieux de ce succès", peut-on lire sur leur site Internet. Et c'est en reversant par exemple des fonds à l'association Lynn Sage Cancer Research Foundation qu'elles se positionnent pour la lutte contre le cancer du sein.

Si cette initiative est une nouvelle brèche dans le débat sur l'égalité homme-femme, les deux femmes ont souhaité offrir une alternative aux femmes "plus pudiques" pour montrer leurs poitrines en public.

Car, alors que les manifs topless semblent être de plus en plus répandues, on espère néanmoins qu'à chaque fois que les femmes voudront montrer qu'elles disposent de leur propre corps et pointer du doigt les inégalités qui sont toujours nombreuses, elles ne seront pas toujours obligées de le faire en soulevant leur T-shirt pour qu'on parle d'elles dans les médias...