En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

macron

Macron en furie : le grand n'importe quoi des réseaux sociaux

Merci Internet. 

macron

(Capture d'écran Twitter)

Ce samedi 11 décembre, plusieurs milliers de soutiens et curieux du programme d'Emmanuel Macron se sont retrouvés lors de son premier meeting de campagne depuis l'annonce de sa candidature officielle à la l'élection présidentielle, le 10 décembre dernier.

Lieu : Parc des expos à la Porte de Versailles. Disposition : pour la première fois, lui qui aime tant la jouer façon Keynote, un pupitre pour mieux y poser coudes, mains et, parfois, taper du poing. Public : en majorité, des jeunes. Quelques drapeaux bleu blanc rouge dans l'audience. Objectif de l'ancien ministre de l'économie : lancer concrètement son mouvement et hashtag #EnMarche à travers ses premières propositions concrètes.

Quelques mesures ont ainsi été dévoilées, alors que ses concurrents politiques critiquaient un programme absent et un flou artistique politique délibéré. On retient quoi ? Qu'Emmnauel Macron se veut le "candidat du travail" en allégeant les charges des entreprises, en supprimant les cotisations salariales sur la maladie et le chômage, sans pour autant remettre en cause le 35 heures, s'en prenant au programme de François Fillon et en souhaitant créer le droit à la mobilité professionnelle.

Dans le fond, un discours politique ordinaire de 1h45 pour un homme politique, avec applaudissements et grandes phrases de sortie. Mais Emmanuel Macron a eu une fin de meeting particulièrement furieuse, à travers une "montée" de voix qui a été particulièrement moquée et détournée sur les réseaux sociaux.

Le moment en question

La voix, ce problème

"Vite, quelqu'un !"

La métaphore ciné - forcément

L'hypothèse

La métaphore littéraire

La comparaison

Les détournements

Pendant ce temps en Espagne

Pendant ce temps derrière Emmanuel Macron

Une autre vision des "helpers" de Macron

L'image qu'on retiendra

"Fact"

Journaliste culture depuis 1956. Musique, cinéma et un peu de photographie.