En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Les femmes tatouées sont encore victimes de nombreux clichés

Et Asia Argento en a fait les frais.

L’affaire Weinstein nous a aussi montré à quel point les idées rétrogrades sur les femmes et leur corps étaient encore bel et bien vivantes dans notre société. L’une des premières femmes à s’être exprimée sur les agressions subies de la part du producteur était la productrice et réalisatrice Asia Argento.

Si les médias internationaux ont félicité Asia Argento pour son courage, la situation n’a pas été aussi rose dans son pays d’origine, l’Italie. L’actrice italienne a reçu de nombreuses critiques provenant à la fois de journalistes, de femmes célèbres et d’internautes.

Pour montrer qu’elle n’était pas une victime mais une femme forte, Asia Argento a posté une photo d’elle sur Instagram. Elle y montre son corps nu, couvert de tatouages, œuvre des tatoueurs Marco Manzo et Francesca Boni.

La photo a reçu des commentaires très violents. Certains ont affirmé que les tatouages d’Asia Argento faisaient d’elle une victime moins convaincante. D’autres ont même essayé de tisser des parallèles entre son "agression" et ses tatouages. Elle a raconté à Libération en juillet 2017 :

"Je suis vue comme la fille qui n’a pas de problème à être nue : alors ça veut dire des rôles de pute, de strip-teaseuse. C’est ma vie, mon destin. J’ai une sexualité très simple mais parce que j’en parle avec liberté, on me prend pour une maniaque sexuelle."

Elle a absolument raison. On est presque en 2018 et les femmes tatouées sont encore parfois prises pour des femmes de mauvaise vie. Les corps tatoués ont envahi le monde des pubs, mais si chez les hommes, le tatouage est associé à la créativité et à une forme de cool, les tatouages des femmes sont interprétés par certains comme des invitations au sexe.

Dans l’espace public, les femmes sont plus sujettes à subir des contacts physiques non-désirés de la part d’inconnus. Pour les femmes tatouées, c’est encore pire, car les mecs y voient une invitation à leur parler, voire à les toucher.

Ainsi, le tatouage est devenu une nouvelle excuse pour perturber l’intimité d’une femme. Mais, être tatouée, ou porter une jupe, ne devrait pas conduire à ce genre de comportements.

De nombreuses femmes tatouées ont connu de tels agissements à la fois de la part d’hommes tatoués comme d’hommes non-tatoués. Le monde du tatouage utilise sans cesse des photos "clichés" de femmes sexy et nues pour attirer le chaland aux salons ou aux évènements. C’est d’autant plus ironique qu’une partie de la communauté féministe s’est servi du tatouage pour se réapproprier son corps.

Une bonne nouvelle est que de nombreux tatoueurs et tatoueuses travaillent avec des victimes de violences pour les aider à retrouver l’estime de soi comme le Fire Rose Unity tattoo.

Le tatouage devrait être un moyen comme un autre d’exprimer sa féminité, son caractère unique et son indépendance. L’exemple d’Asia Argento nous montre qu’il faudra faire un effort pour détruire certaines idées préconçues.

A post shared by Kai.. (@therealkharizma) on

À lire -> L’Arabie saoudite accorde la citoyenneté à Sophia, un robot humanoïde

Writer for tattoo and art related medias, as well as author of crime novels. I live in Paris.