Au Mexique, un architecte construit la première ville touristique entièrement écolo

Bienvenue à Amaitlán, la première station balnéaire qui recyclera 100 % de ses déchets.

©Amaitlán

Les immeubles de petite taille se fondront dans la végétation. (© Amaitlán)

Le Mexique est une grande destination touristique. Avec son patrimoine culturel incroyablement riche, ses plages infinies et ses paysages à couper le souffle, le pays ne manque de rien pour attirer le touriste. Mais trop souvent, tourisme rime avec gaspillage de ressources et surconsommation. C’est ce qu’ont voulu éviter les fondateurs de la première ville touristique écoresponsable : Amaitlán.

Amaitlán – dont le nom signifie "la terre du repos" en nahuatl, la langue des Aztèques – est construite le long du littoral Pacifique du Mexique, dans l’État du Sinaloa. Grâce aux conditions météorologiques privilégiées de la zone, Amaitlán sera caractérisée par un mélange d’architecture tropicale et d’énergies renouvelables. De la gestion des déchets à la production électrique, tout a été pensé pour que les visiteurs et les habitants puissent mener une vie aussi écolo que confortable.

C’est l’architecte et homme politique brésilien Jaime Lerner qui est à l’origine de cette idée. Avec ce projet de très grande ampleur, lancé il y a une dizaine d’années, cet ancien président de l’Union internationale des architectes souhaite montrer que l’on peut trouver un équilibre juste entre environnement et tourisme – des éléments que l’on a tendance à voir comme systématiquement en conflit. Les aires résidentielles, les parcs, les hôtels, les écoles et les hôpitaux de la ville s’étendront sur plus de 2 000 hectares. Tous ces établissements devraient permettre la création de plus de 370 emplois. Grâce à sa planification soigneuse, Amaitlán sera en capacité de réutiliser ses eaux usées et de recycler 100 % de ses ordures. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site officiel d’Amaitlán.

À lire ->La construction de la première ville-forêt au monde va commencer en Chine